Festival CanneSeries: Le premier épisode a «atteint ses objectifs», le deuxième est annoncé

ON FAIT LE BILAN Le festival de Cannes des séries s’est achevée mercredi soir avec le statisfecit des organisateurs...

Fabien Binacchi

— 

La première édition a été marquée par un temps très capricieux
La première édition a été marquée par un temps très capricieux — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • CanneSeries aura une saison 2 toujours adossée au MipTV, un congrès mondial des contenus audiovisuels, du 3 au 10 octobre 2019.
  • Des séances ont affiché complet et d’autres étaient à moitié vides « mais c’est le lot de tous les festivals », selon le maire de Cannes David Lisnard.
  • Si la sélection a été diversement appréciée, elle a en tout cas eu droit à une exposition médiatique internationale.

Oui, il y aura bien une saison 2 de CanneSeries. Le festival au tapis rose, qui livrait ses premiers prix mercredi soir au palais, a « atteint les objectifs attendus sur une première édition », a annoncé à 20 Minutes le maire de Cannes David Lisnard.

Il reviendra donc toujours adossé au MipTV, un congrès mondial des contenus audiovisuels, du 3 au 10 avril 2019.

« Nous avons toujours dit qu’il fallait trois ans pour installer une nouvelle manifestation de ce genre, mais déjà, le succès populaire est au rendez-vous », a assuré l’élu.

Des séances complètes… et d’autres à moitié vides

Sur la fréquentation justement, le nouvel événement, dont la concurrence avec le festival lillois SeriesMania (du 27 avril au 5 mai) a été très commentée ses derniers mois, a parfois affiché complet, selon l’organisation.

Comme les rencontres avec les acteurs de Bref, Bloqués et Serge le Mytho, la master class du comédien Michael C. Hall (Dexter), à l’espace Miramar - 400 places, ou encore la cérémonie d’ouverture au Grand auditorium du Palais des festivals (2.300).

Sur certaines autres séances, les rangs étaient plus clairsemés. Parfois à moitié vides ou à moitié remplis, c’est selon. « Mais c’est le lot de tous les festivals », répond David Lisnard.

Une exposition internationale

« Le bilan est très satisfaisant, abonde Albin Lewi, le directeur artistique de CanneSeries. Surtout quand on sait qu’on parle de séries jusque-là inconnues du grand public. »

Cette première édition, accompagnée par un prix du prestigieux magazine Variety (remis à l’actrice britannique Michelle Dockery), a en tout cas eu droit à une exposition internationale dans les médias.

Et si la sélection a été diversement appréciée - notre journaliste spécialiste des séries jugeant qu’elle « n’a pas brillé par son originalité », elle a eu au moins le mérite de faire parler de Cannes, autrement que pour son festival du film.