VIDEO. Données personnelles: Que sait Facebook sur vous? (ok ça fait un peu peur...)

INDISCRETION En plein scandale, Mark Zuckerberg est attendu au Congrès américain ce mardi pour s’expliquer…

L.B.

— 

Mark Zuckerberg en 2007 devant le logo de Facebook.
Mark Zuckerberg en 2007 devant le logo de Facebook. — Paul Sakuma/AP/SIPA
  • Empêtré dans les scandales, Mark Zuckerberg est auditionné mardi devant le Congrès américain.
  • Il a prévu de dire qu’il a fait une « erreur » personnelle en ne faisant pas assez pour lutter contre les mauvais usages du réseau.
  • Facebook estime à 87 millions le nombre d’utilisateurs dont les données personnelles sont arrivées entre les mains de l’entreprise Cambridge Analytica sans leur consentement.

Cette fois, les excuses pourraient ne pas suffire. Empêtré dans le scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg est attendu au Congrès ce mardi et ce mercredi où il a prévu  d'endosser personnellement la responsabilité des « erreurs » commises par le réseau social. Alors que les données de 87 millions d’utilisateurs ont été récupérées sans leur consentement par la firme Cambridge Analytica, une seule question hante nos esprits : que sait précisément Facebook de ses utilisateurs ?

Pour découvrir en détail les données récoltées par le réseau social au fil des années, il suffit de « télécharger une copie de vos données Facebook » dans les paramètres et une poignée de minutes plus tard, le dossier complet vous est envoyé par mail (avec un niveau de précision qui donnerait presque le tournis).

Facebook a conservé toutes les infos renseignées à l’inscription

Facebook a gardé précieusement toutes les informations qui ont servi à créer votre profil. Il a conservé l’adresse mail dont vous vous êtes servis, celles que vous avez renseignées (si vous en aviez plusieurs), la date et l’heure de votre inscription (ici, le 5 septembre 2007 à 15h55), le nom de vos ex si vous aviez rempli le champ (en couple, c’est compliqué, marié…), toutes les pages que vous avez likées et tous les groupes auxquels vous avez participé. La première page du dossier (qui en compte un nombre vertigineux) est déjà capable d’établir un profil précis de vous. Il connaît vos centres d’intérêt, vos goûts et même vos sensibilités politiques. Sans oublier votre réseau…

Capture d'écran de l'onglet Profil de la copie des données Facebook
Capture d'écran de l'onglet Profil de la copie des données Facebook - CAPTURE ECRAN

Le contact de tous nos amis (et souvent leur numéro de téléphone)

En cliquant sur l’onglet Coordonnées, vous allez tout de suite moins rigoler. Il recense tous les contacts de la boîte mail qui vous a servi à créer votre profil. Le réseau social pique les adresses de personnes qui ne sont pas forcément sur Facebook, il suffit que vous ayez entretenu une correspondance avec elles via cette adresse.

Pire, si par malheur vous avez synchronisé vos contacts à l’application Facebook, le réseau social a récupéré l’ensemble des numéros du répertoire de votre téléphone -il chope le 06 de tout le monde, même ceux qui ne sont pas sur le réseau social, même ceux qui ont toujours pris soin de ne jamais renseigner ces informations sur le Web-. Et le plus drôle dans tout cela, Facebook peut récupérer des données que vous ne possédez pas. Si vous vous connectez quelques instants à votre compte à partir du téléphone de quelqu’un d’autre et que cette personne a synchronisé ses contacts, votre compte récupère toutes les infos enregistrées sur ce téléphone.

Cas pratique : en voyage en Russie, notre collègue s’est connectée au réseau social du portable d’une amie qui avait synchronisé ses contacts à Facebook. Tous les numéros du répertoire du smartphone russe ont été associés au compte de notre collègue, ainsi que les échanges SMS et tous les appels passés pendant le temps de cette connexion « intruse »… 

Une partie de la liste de contacts de l'amie russe de notre collègue récupérée par Facebook sur le téléphone d'une tierce personne.
Une partie de la liste de contacts de l'amie russe de notre collègue récupérée par Facebook sur le téléphone d'une tierce personne. - CAPTURE ECRAN

Tous nos messages privés

Vous ne pouvez rien cacher à la firme de Mark Zuckerberg. Le dossier contient, comme on pouvait s’en douter, l’historique du newsfeed [le mur] auquel tous vos amis ont accès (likes, commentaires, invitations…), mais il a aussi récolté la TOTALITÉ des photos, documents et messages envoyés sur Messenger. Autrement dit, rien n’est privé sur Facebook…

D’autres marques ont récupéré mes informations (hum)

Dans l’onglet Publicité, vous retrouvez les dernières pubs sur lesquelles vous avez cliqué et, surprise du chef, vous découvrez aussi les entreprises qui ont récupéré vos informations. La liste, plus ou moins longue en fonction du niveau de vigilance de l’utilisateur, va de Carrefour Market à Amazon en passant par Orange et AirBnb.

Facebook assure ne pas vendre à ses clients annonceurs de données personnelles identifiables ou même des données agrégées. Ce qu’il facture, c’est la possibilité pour un annonceur de toucher uniquement, parmi les utilisateurs de Facebook, la population qu’il vise, ce qui démultiplie l’efficacité d’une campagne. Quoi qu’il en soit, le réseau social en sait un peu trop sur ses utilisateurs. C’est à se demander s’il va finir par connaître l’heure à laquelle vous vous brossez les dents pour ne pas parler du reste…