Tous accros au rock de Sheryl Crow

© 20 minutes

— 

La collection de hits et le physique de Sheryl Crow font des jalouses. Mais ce n’est pas une raison pour boycotter son concert, ce soir, au Casino de Paris. D’autant que la chanteuse n’est pas venue en France depuis quatre ans. Si les mauvaises langues prétendent que son rock ancré dans la tradition américaine n’a rien de très novateur, Sheryl s’en moque. Depuis la sortie de son premier CD en 1991, elle a vendu 20 millions d’albums dans le monde. Un chiffre à réviser à la hausse quand sortira son best-of, début janvier. On y retrouvera un duo inédit avec De Palmas et les incontournables, de All I Wanna Do à Soak Up The Sun. Des titres qu’elle reprend en live dans une ambiance évoquant plus une virée au bar du coin qu’un show à grand spectacle. On est loin de l’époque où, en mini-jupe et maxi-brushing, Sheryl était choriste de Michael Jackson période Bad. Après cet épisode, elle avait eu du mal à imposer son style roots aux maisons de disques, qui voulaient la transformer en poupée pop. Aujourd’hui, cette fille de musiciens a pris sa revanche. En quatre albums, elle s’est imposée en tant qu’auteur-compositrice et productrice. A 41 ans, ses photos dénudées pour un magazine américain ont fait le tour d’Internet. « Je n’ai pas eu recours à la chirurgie esthétique, a- t-elle précisé lors de leur publication. J’ai juste de bons gènes. » Malgré ses conquêtes, du rappeur Kid Rock au cycliste Lance Armstong, le seul mâle de sa vie est un vieux chien prénommé « Scout ». Avis aux célibataires. Isabelle Chelley