Eurovision 2018: Saint-Marin représenté par la Maltaise Jessika

LA FICHE CHANSON Gros plan sur la candidature saint-marinaise à l’Eurovision qui se déroulera en mai prochain à Lisbonne…

F.R.
— 
Jessika, représentante de Saint-Marin à l'Eurovision 2018.
Jessika, représentante de Saint-Marin à l'Eurovision 2018. — SMRTV

C’est qui ? Jessika est une chanteuse de 29 ans qui a tenté à plusieurs reprises de représenter son pays, Malte, à l’Eurovision. Sans succès jusqu’à présent. Elle défendra donc les couleurs de Saint-Marin avec l’Allemande Jenifer Brening, révélée en 2013 dans un talent show outre-Rhin. Toutes deux ont remporté le télécrochet organisé pour désigner le représentant Saint-Marinais.

Le refrain de la chanson Who We Are : « Nous nous élèverons là où nous tomberons, oh-oh, oh. Au milieu de la tempête, nous resterons oh-oh, debout. Et s’ils nous expliquent pourquoi nous aurions tort, oh-oh, oh-oh, l’amour dans nos coeurs nous rendra fort, oh-oh, oh-oh. »

Saint-Marin participera à la deuxième demi-finale, celle du 10 mai, diffusée sur France 4 et au cours de laquelle les téléspectateurs français auront la possibilité de voter pour leur(s) candidat(s) préféré(s). Si Jessika et Jenifer se qualifient, elles participeront donc à la finale du 12 mai.

>> Retrouvez tous les articles sur l'Eurovision par ici

Ce qu’il faut savoir : Saint-Marin participe à l’Eurovision depuis 2008 et n’est parvenu à se qualifier pour la finale qu’une seule fois, en 2014.

Le fan dit : « La chanson délivre un joli message ! J’aime ça ! Bonne chance Saint-Marin » (commentaire YouTube)

Le hater dit : « Saint-Marin ne veut pas vraiment gagner. Cela me rend triste pour eux. Les petits pays sont déjà sous-estimés, alors s’ils envoient des chansons comme celles-ci… ils ne dépasseront jamais les demi-finales. Ceci dit, j’aime bien la chanteuse. » (commentaire YouTube)

20 Minutes dit : La deuxième demi-finale est tellement ouverte que Saint-Marin a des chances de se qualifier pour la finale (la plupart des grands favoris se trouvent dans l’autre demie). Mais honnêtement, la chanson n’a tellement rien de folichon (le refrain semble calqué sur Heroes, le morceau gagnant de 2015) que se trouver parmi les vingt-six finalistes représenterait une victoire en soi.