Rennes: La ville ne veut pas censurer Bertrand Cantat

CONCERT L'ancien leader de Noir Désir doit se produire au festival Mythos...

C.A.

— 

Bertrand Cantat aux Vieilles Charrues en 2014
Bertrand Cantat aux Vieilles Charrues en 2014 — Alain ROBERT/APERCU/SIPA
  • Le chanteur Bertrand Cantat doit jouer le 16 avril à Rennes.
  • Des élus ont interrogé la ville, qui subventionne le festival Mythos, en conseil municipal.
  • L'adjoint à la culture a répondu, refusant toute censure.
  • Des actions sont annoncées le jour du concert.

Le concert de Bertrand Cantat prévu le 16 avril dans le cadre du festival Mythos continue de faire des vagues. À moins d’un mois de l’événement, le sujet s’est invité lundi soir au conseil municipal de la ville de Rennes.

L’affaire a d’abord été évoquée par l’élu du Parti radical de gauche Honoré Puil. « S’il a le droit à l’oubli, a-t-il le droit à la gloire et aux honneurs ? », a questionné l’élu. Adjoint à la culture, Benoît Careil lui a répondu. « Notre lutte pour l’égalité hommes-femmes et contre les violences faites aux femmes est ancienne. Elle ne nous autorise cependant pas à censurer la création artistique, même exceptionnellement, ou à exiger la déprogrammation d’un artiste ».

>> A lire aussi : Bertrand Cantat renonce aux festivals d'été et clame son «droit à la réinsertion»

Jugé coupable de la mort de son ex-petite amie Marie Trintignant, Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison en 2003. Il a été libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine en détention, et est resté soumis plusieurs années à un devoir de discrétion.

Déjà programmé il y a deux ans pour des lectures, Bertrand Cantat est de nouveau annoncé au festival Mythos. Si l’ex-leader de Noir Désir a annulé sa venue dans tous les festivals où il devait se produire, il a maintenu ses concerts. À Mythos, festival subventionné par la ville, le contexte sera différent. « Le public peut prendre un billet juste pour assister au concert de Bertrand Cantat », ont expliqué les organisateurs au Télégramme. Plusieurs associations, notamment des mouvements féministes, ont appelé à des actions le jour du concert.