«Pardonne-moi», «Je ne suis qu'un homme»: Les titres des ultimes chansons de Johnny dévoilés

MUSIQUE Une tracklist qui offre un aperçu de l’état d’esprit du chanteur au crépuscule de sa vie…

20 Minutes avec AFP

— 

Johnny Hallyday pour ses 69 ans sur scène, au Stade de France.  FRANCE -15/06/2012/Credit:JEROME MARS/JDD/SIPA/1206171604
Johnny Hallyday pour ses 69 ans sur scène, au Stade de France. FRANCE -15/06/2012/Credit:JEROME MARS/JDD/SIPA/1206171604 — SIPA

« Pardonne-moi », « Je ne suis qu’un homme », « J’en parlerai au diable »… Peu avant sa mort, Johnny Hallyday avait validé dix titres pour son dernier album. Une tracklist qui donne des indices, ou du moins un aperçu, de l’état d’esprit du chanteur au crépuscule de sa vie.

Dix titres déjà enregistrés

Les titres des chansons ont été révélés - ou confirmés pour certains - samedi par BFM-TV, qui a eu accès à un document de la maison de disques Warner, daté du 22 novembre, et signé par Jean-Philippe Smet, le nom du chanteur à l’état civil. Dans ce courrier, Warner accepte de payer une avance à l’artiste, soulignant que l’album n’est pas terminé mais que dix titres enregistrés ont été validés et sont commercialisables. Contactés samedi par l’AFP sur la teneur de l’album, la maison de disques et le manager de Johnny n’ont pas répondu.

>> A lire aussi : VIDEO. «Rien n'a jamais pu altérer notre amour», Sylvie rend hommage à Johnny au Grand Rex

Dans cet album posthume qui devrait sortir à l’été, il y aura aussi « Made in rock n’roll », « Back in L.A. » et « L’Amérique de William », selon la chaîne de télévision. Des titres qui semblent plus en phase avec la carrière de la star dont l’héritage est au centre d’une âpre bataille judiciaire entre ses aînés, Laura Smet et David Hallyday, et son épouse Laeticia.

>> A lire aussi : Héritage de Johnny: Quand les histoires de famille des stars finissent devant la justice

Jeudi, le magazine Closer révélait également quelques paroles d’un des titres dont le texte sera sans doute épluché à l’aune de ce conflit familial. « J’en parlerai au diable, il saura m’écouter, m’asseoir à sa table, et dire la vérité ».