Salon du livre: Natalia Soljenitsyne «peinée» par le président français Macron

DIPLOMATIE Le chef de l’Etat français qui inaugurait jeudi soir le Salon du livre a boudé le Pavillon russe...

L.Be. avec AFP

— 

Emmanuel Macron à l'inauguration du Salon du livre le 15 mars à Porte de Versailles.
Emmanuel Macron à l'inauguration du Salon du livre le 15 mars à Porte de Versailles. — ISA HARSIN/SIPA

Natalia Soljenitsyne, veuve de l’auteur de L’Archipel du Goulag, s’est déclarée « peinée » vendredi par l’attitude du président français Emmanuel Macron qui a ignoré jeudi soir le pavillon russe du Salon Livre Paris. « La démarche d’hier a peiné beaucoup d’entre nous », a déclaré Natalia Soljenitsyne à un journaliste de l’AFP et une journaliste de RFI.

Le président français « n’a pas fait ce qu’il fallait et en premier lieu pour la France elle-même », a-t-elle asséné.

>> A lire aussi : Londres, Berlin, Paris et Washington accusent la Russie dans un communiqué commun

Macron a boudé le Pavillon russe

« J’avais l’impression, au vu de ce qui s’est passé, pas hier mais ces derniers mois, que le président Macron n’était pas le pire des amis de la Russie », a dit Natalia Soljenitsyne avec ironie. « J’avais l’impression qu’il était moins influencé par cette hystérie qui règne dans les médias occidentaux quand il s’agit de la Russie », a-t-elle insisté.

« Quand les diplomates ne savent plus se parler ça devient encore plus important que se parlent les artistes et les gens de la culture et des arts », a-t-elle affirmé. « Tourner le dos au dialogue avec les gens de la culture et des arts c’est extrêmement étonnant et ne sied pas à un leader politique français », a-t-elle conclu avant d’ajouter avec un sourire et en français : « Excusez-moi ».

Le chef de l’Etat français qui inaugurait jeudi soir le Salon Livre Paris, la plus grande manifestation littéraire de France, a boudé le Pavillon russe par « solidarité avec nos amis britanniques » suite à l’affaire de l’ex-espion russe empoisonné en Angleterre.

>> A lire aussi : Receveur, Anav, Loana... Les «nobody de la littérature» vont créer l’émeute

La Russie invitée d’honneur du Salon

La Russie est le pays invité d’honneur du Salon parisien et 38 auteurs russes sont présents. Selon un document consulté par l’AFP, le programme de la visite prévoyait une visite du Pavillon russe.

Emmanuel Macron avait précisé jeudi soir vouloir poursuivre « le dialogue avec les intellectuels, avec les auteurs, avec la société civile, avec les musiciens, avec toutes celles et ceux qui portent la force de ce peuple et qui d’ailleurs parfois s’opposent avec beaucoup de courage contre tous les excès du régime en place ». Il a aussi indiqué qu’il parlerait avec son homologue russe Vladimir Poutine, candidat à sa propre succession dimanche.