«Une honte», «un véritable délice»... «Affaire conclue» présentée par Sophie Davant attise les passions

VOUS TEMOIGNEZ L’émission animée par Sophie Davant sur France 2 compte beaucoup d’« aficionados » et une poignée de détracteurs à en juger par les messages des lecteurs de « 20 Minutes »…

F.R.

— 

Sophie Davant (au centre) dans «Affaire conclue», une émission diffusée sur France 2.
Sophie Davant (au centre) dans «Affaire conclue», une émission diffusée sur France 2. — GILLES SCARELLA FTV

C’est une bonne affaire pour France 2. Lancée en septembre, la nouvelle émission de Sophie Davant, Affaire conclue, a trouvé son public en milieu d’après-midi. Mercredi dernier, le programme a même battu son record d’audience. L’épisode de 16h20 a réuni 1.153.000 téléspectateurs quand le suivant, diffusé à 17h05 a frôlé les 1,4 million…

Les fidèles se passionnent pour ces particuliers qui font expertiser un de leurs biens avant de tenter d’en tirer le meilleur prix auprès des cinq professionnels (antiquaires, brocanteurs, collectionneur d’art, etc.) les attendant en salle des ventes. 20 Minutes a lancé il y a quelques semaines un appel à témoignages pour savoir ce qui peut expliquer un tel enthousiasme.
Les réponses ont été nombreuses et dans leur immense majorité, très positives.
 

Parmi les détracteurs les plus vifs, notons le message d’Aurélie, une antiquaire qui juge qu’Affaire conclue « est une honte pour [sa] profession ». « Les estimations, pour la plupart, sont surfaites. On nous présente des objets qui ne valent rien et que les experts achètent trois à quatre fois leur valeur réelle, argumente-t-elle. Alors imaginez après quand les gens viennent nous vendre des objets et qu’ils nous disent : "Ah oui, mais j’ai vu dans l’émission de Sophie Davant que ça valait des sous", alors qu’en fait ça ne vaut rien. Vous passez pour un escroc. »

« Un jeu un peu puéril entre certains acheteurs »

Monique, elle, a un avis complètement inverse. « Je n’ai raté aucun épisode. Aimant les vieilles pierres, les vieux meubles et objets qui ont eu une vie antérieure [sic], je suis les commentaires des experts avec beaucoup d’attention. L’émission permet aux personnes qui ont des objets qui s’entassent dans la cave ou au grenier de s’en séparer à leur juste valeur, parfois un peu en dessous, parfois bien au-dessus de ce qu’elles espéraient », nous écrit-elle. Stéphane F., lui, « ne loupe aucun épisode en replay ». Il était déjà fan d’Un trésor dans votre maison, qu’a diffusé M6 pendant six saisons et qui reposait sur un concept similaire d’estimation et de vente. « J’apprécie de découvrir des objets rares. Les ventes m’intéressent moins parce qu’elles sont peu réalistes. Il s’agit souvent d’un jeu un peu puéril entre certains acheteurs. Mais le suspense reste présent. »

Les acheteurs en question font l’unanimité. « Ils sont tous très sympathiques et permettent de découvrir des moments intéressants de l’histoire de France et d’ailleurs, à travers les objets. Un véritable délice », salue Dylan R. Chantal C.-D. qualifie de « joviale et sympathique » la bande de brocanteurs, qui lui permet « d’apprendre en s’amusant ». Monique adore « quand ils se chamaillent gentiment entre eux : c’est toujours un bon moment ». Franck J. qui assure avoir « accroché dès le début », pense exactement la même chose : « J’aime quand ils se battent pour les enchères. Ce sont les acheteurs autour de la table qui font vivre cette émission. Sophie Davant n’est qu’au second plan. »

Sophie Davant, « agréable » pour les uns, « antipathique » pour d’autres

Les avis sur l’animatrice sont aussi variés que tranchés. Parmi les réponses reçues, un nombre conséquent reproche à Sophie Davant d’apparaître dans une publicité pour une méthode censée faire mincir et dont le spot est multidiffusé sur France 2. Un matraquage qui irrite.

Concernant sa prestation dans Affaire conclue, Dylan la trouve « très agréable, tant à voir qu’à entendre », car « elle respire la bienveillance et l’humour ». « Agréable » est également le mot qu’emploient Chantal ou encore Billy03 qui, avant l’émission, ne la connaissait « que de nom ». « Au début, je l’appréciais… mais elle a pris la grosse tête », balance Dany V. qui n’y va pas par quatre chemins : « Elle nous soûle ! » Une autre Dany – décidément – trouve qu’elle aime « trop se mettre en avant » et énumère des propos que Sophie Davant aurait tenus : « "Je suis un modèle de sagesse", "Ma chienne est une star", "Les gens nés là-bas sont des diamants"…  J’aurais dû les noter. Dommage elle se rend antipathique. La simplicité est une vertu, qu’elle n’a pas ! »

« Sophie Davant manque de naturel, estime Georges Z. Les experts qualifiés sont plus simples qu’elle, c’est drôle ces gens qui se prennent au sérieux ». Marie-Yolaine met l’animatrice et les acheteurs dans le même bateau pour critiquer leur prétendue « arrogance » et s’agace de « leur manie de demander [aux vendeurs] à quoi servirait l’argent de la vente ». Linda L. semble trouver Affaire conclue un poil anxiogène : « J’ai toujours peur quand Sophie Davant touche les objets, un jour elle va en casser un ! »