VIDEO. Alsace: On a testé «La Table de Johnny», restaurant ouvert en hommage au rockeur

COMMERCE Incognito, « 20 Minutes » s’est invité au restaurant La Table de Johnny deux jours après son ouverture en hommage au rockeur à Sélestat, en Alsace. Et avec « Gabrielle », évidemment…

Bruno Poussard

— 

Les dessous-de-table de La Table de Johnny à Sélestat en Alsace. Lancer le diaporama
Les dessous-de-table de La Table de Johnny à Sélestat en Alsace. — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Deux mois après les obsèques du rockeur, le restaurant La Table de Johnny a ouvert en hommage à Sélestat en Alsace.
  • 20 Minutes a testé le burger Gabrielle comme un inspecteur du Guide Michelin, anonymement.

Certains clients sont même venus de Paris ! Assis à une table remplie à côté de l’entrée ce vendredi midi, ils demandent aux serveuses de monter le son. La Table de Johnny a ouvert ce mercredi à Sélestat, dans le Bas-Rhin. Le restaurant rend hommage au rockeur et est d’abord destiné à la communauté de fans en deuil. Incognito, 20 Minutes s’est invité pour tester.

La Table de Johnny a ouvert en hommage au rockeur en plein centre de Sélestat en Alsace, ce mercredi 14 février.
La Table de Johnny a ouvert en hommage au rockeur en plein centre de Sélestat en Alsace, ce mercredi 14 février. - B. Poussard / 20 Minutes.

Après avoir croisé une boutique Optic 2000 non loin, difficile de ne pas savoir où vous mettez les pieds en arrivant au  2, rue des Marchands au cœur de la commune alsacienne : une (vraie !) moto, un juke-box et deux grands posters du chanteur vous accueillent. À l’intérieur, la playlist YouTube, elle, enchaîne les tubes de Johnny Hallyday.

L’envie est suivie de Quelque chose en nous de Tennessee

En fond de salle, entre un grand portrait du King Elvis et un drapeau américain pour le volet rock, les dessous-de-table sacrément décorés de photos du Taulier mettent vite dans l’ambiance Johnny. À l’écran, L’envie est suivie de Quelque chose en nous de Tennessee. Aux murs de la salle, des guitares, un ukulélé, et moult portraits encadrés du rockeur !

Des mini-bretzels en bouche pour l’apéro, voilà maintenant la carte. Burger Gabrielle pour l’un, ribbs (sic) à la texanne (sic) pour l’autre. Un peu d’attente, une cuisine simple mais intéressante. « Tout est fait dans l’instant, les légumes ne sont même préparés avant », s’excuse le cuistot, venu s’enquérir des retours, deux jours après les débuts.

Portraits, guitares et drapeau, une décoration « soft »

A la table voisine, Fonsie et Pascale Dorner, venus de Châtenois sont ravis du (petit) voyage (5 km). « Regardez cette cuisine, ça sent bon et c’est bon, insiste Pascale, qui a fait une quinzaine de concerts de Johnny avec son mari. Et pour la décoration, on ne s’attendait pas à autre chose. Mais ça reste soft, c’est bien. Peut-être que j’ajouterais juste quelques disques… »

C’est au caveau qu’il faut descendre pour en voir quelques-uns. Destiné à ouvrir du vendredi au dimanche midi, le sous-sol peut éventuellement se transformer en bar. Et, ouf, le matériel de karaoké n’a pas été oublié ! « Alors là, c’est sûr, on va revenir », sourit en découvrant le caveau Fonsie, qui dispose d’une collection d’objets du chanteur, chez lui.

La prochaine fois, ce fan pourrait bien revenir avec le fan-club de Johnny Hallyday dans le Grand Est, ou le club des amis de Jean-Claude Bader, un sosie du chanteur bien connu en Alsace, et pas seulement. L’information de l’ouverture de La Table de Johnny a en tout cas vite circulé, puisque des Belges et des Lillois ont déjà réservé pour ce week-end.

Tatouages, vestes de motards et anecdotes de concerts

Il faut dire que le couple de patrons du nouveau restaurant a déjà fait le tour des médias cette semaine, sans pourtant trop le chercher. Deux mois après les obsèques de Johnny Hallyday, Aurore, la responsable de la salle « pas spécialement fan » du rockeur mais à la recherche d’un temps plein dans la restauration se réjouit d’avoir « une bonne clientèle ».

Le mot d'explication des patrons de La Table de Johnny, au dos d'un menu au caveau du restaurant.
Le mot d'explication des patrons de La Table de Johnny, au dos d'un menu au caveau du restaurant. - A. Ighirri / 20 Minutes

D’une quarantaine de couverts sans compter la vingtaine du caveau, le restaurant se porte jusqu’ici plutôt bien. De 15 à 35 clients sont recensés midi ou soir depuis ce mercredi. Avec eux quelques tatouages, vestes de motards et surtout de nombreuses anecdotes de concerts. Et l’héritage de Johnny, on en parle ? Nous, en tout cas, on partagera notre dessert…