Nintendo: Linux arrive sur la Switch et ouvre la voie à des jeux piratés

PIRATAGE La faille concerne le processeur de la console…

L.B.

— 

La nouvelle console de Nintendo, la Switch
La nouvelle console de Nintendo, la Switch — Capture d'écran

Des piratages à prévoir sur la Switch ? Une faille du processeur de la console hybride de Nintendo aurait permis à des pirates de la hacker pour y installer le système d’exploitation Linux, ce qui pourrait laisser craindre des piratages. La réparation de la faille, s’annonce compliquée, voire impossible, note TechCrunch.

>> A lire aussi : La console a surclassé la PS4 et la Wii pour son lancement en France

Des jeux piratés

L’équipe fail0verflow a repéré cette faille qui exploite directement une vulnérabilité du processeur. Elle se situe au cœur du Tegra X1, la puce ARM tout-en-un (SoC, Silicon on a Chip) de Nvidia, dans sa ROM de démarrage. Le système de démarrage du processeur a été détourné pour permettre à la console de lancer Linux au lieu du logiciel habituel de la Switch, ce qui pourrait permettre ensuite aux hackers d’installer des applications diverses, mais aussi des jeux piratés.

Le problème ne peut pas être résolu après-coup et la faille concernerait toutes les consoles vendues depuis la sortie de la Switch, environ 15 millions de modèles, précise Europe 1.