Selon Anne Hidalgo, «Paris sera la star de la prochaine série Netflix»

TOURNAGE Cette année, Paris a accueilli de nombreux tournages de films étrangers. Et d'après la maire de Paris, la prochaine série du géant Netflix devrait également être enregistrée dans la capitale française...

Emma Ferrand

— 

La maire de Paris Anne Hidalgo au Théâtre du Châtelet, le 26 février 2016
La maire de Paris Anne Hidalgo au Théâtre du Châtelet, le 26 février 2016 — KENZO TRIBOUILLARD AFP

En 2017, les caméras et plateaux de tournages ont défilé à Paris. Les équipes de Mission : Impossible 6, des Animaux fantastiques 2 ou encore du dernier épisode de la série Sense8 ont profité des paysages parisiens, le temps de quelques séquences. Et le succès de la Ville Lumière ne risque pas de s’arrêter là…

La maire de la capitale française Anne Hidalgo, interrogée par nos confrères de Télé 7 Jours, a indiqué que « Paris sera la star de la prochaine série de Netflix » en 2018.

Composée de huit épisodes et réalisée par Noémie Saglio (à qui l’on doit Connasse avec Camille Cottin ou Toute première fois), cette série serait une comédie romantique mettant en scène trois copines célibataires en quête du grand amour. Netflix produira alors sa deuxième série française.

>> A lire aussi : VIDEO. Paris: Un feu d’artifice est tiré sur le Champ-de-Mars, les riverains paniquent

Un franc succès

« En 2017, il y a eu une hausse de 17 % des tournages de films, de séries et publicités. Cela représente 11.000 réalisations en tout, soit 5.500 jours de tournage par an : c’est-à-dire, en moyenne, 15 par jour. C’est énorme ! », explique la maire de Paris. Ces tournages auraient rapporté 1,5 million d’euros de bénéfices à la Ville.

Lorsque Tom Cruise et l’équipe de Mission : impossible 6 sont venus l’été dernier, il lui a confié que le tournage du film aurait dû se « tenir à Berlin, car à Hollywood, des professionnels lui avaient déconseillé de venir à Paris après les attentats ». Mais l’acteur avait rétorqué : « J’ai choisi Paris pour cette raison : pour montrer que c’est là qu’il faut être ».

Anne Hidalgo souligne que cette hausse est due à « un travail important de promotion dans le monde » de la ville de Paris.