#FanPasGogo veut en finir avec les arnaques aux billets de concerts

STOP AUX ARNAQUES Le Prodiss, principal syndicat des producteurs de spectacles musicaux, lance ce vendredi une campagne de sensibilisation aux escroqueries dans la revente de tickets…

Emma Ferrand

— 

Le 11 septembre 2015, un homme cherche à acheter une place pour le concert des Insus au Point Ephémère à Paris.
Le 11 septembre 2015, un homme cherche à acheter une place pour le concert des Insus au Point Ephémère à Paris. — FLORIAN DAVID / AFP

Votre artiste préféré donne bientôt un concert pas loin de chez vous ? La comédie musicale que vous rêvez de voir vient d’annoncer sa prochaine tournée ? Bref, vous êtes au taquet pour acheter votre billet ? Méfiez-vous des arnaques, elles courent les rues, ou plutôt les pages du Web.

Ce vendredi, dans les colonnes du Parisien, le principal syndicat de producteurs, le Prodiss, met en garde le grand public sur les arnaques aux billets de spectacles revendus à des prix prohibitifs quand il ne s’agit pas de faux tickets. La campagne de sensibilisation, destinée à être diffusée sur les réseaux sociaux, est lancée sous le hashtag :  #FanPasGogo. Un site spécifique a également été créé pour expliquer la démarche et passer à l’action.

Le terme « Fan pas gogo », ne manque pas de faire référence au site Viagogo, qui pratique la revente de billets à l’international. Selon Le Parisien, d’autres sites seraient également sous surveillance, soupçonnés d’arnaques ou de pratiques douteuses du même genre, comme Safetickets, Live Booker ou encore Rocket Ticket.

Une pétition vient par ailleurs d’être mise en ligne pour soutenir cette lutte contre les escroqueries.

Des robots qui achètent et revendent plus cher

Si ce type d'arnaque est très répandu, c’est parce qu’elle est effectuée non pas par des humains, mais par des robots très puissants, des botnets. « [Ils] captent à grande échelle les billets mis en vente sur les sites officiels… laissant encore moins de chance aux fans d’obtenir une place à sa vraie valeur », déplore le site Fanpasgogo.fr.

>> A lire aussi : Attention, une arnaque pour des billets d'avion Ryanair circule sur Facebook

Ces machines et algorithmes achètent donc les tickets, pour les revendre à un prix beaucoup plus élevé. Mais parfois, c’est bien pire. Les sites fraudeurs promettent des billets, qui en réalité n’existent pas. Les arnaqués versent bien de l’argent, sans pour autant recevoir quelconque place de spectacle, ou bien reçoivent de vulgaires billets photocopiés et se font refouler à l’entrée des salles.

Appel à la vigilance

« En France, la loi du 12 mars 2012 interdit la revente de billets de spectacles sans l’autorisation du producteur de spectacles, une première étape essentielle, en ce qu’elle permet une sanction des pratiques de reventes illicites constatées sur ces plateformes. Mais au vu de l’organisation industrielle de ces plateformes, d’autres actions et moyens pour mettre fin à ces pratiques doivent être déployés », notent les instigateurs de la campagne qui appellent à la mobilisation des professionnels, mais aussi à la vigilance des consommateurs.

Pour les aider à ne pas être victimes de mauvais plans, le Prodiss met à leur disposition un guide listant une dizaine de conseils (ne pas se fier aux moteurs de recherche, s’abonner aux alertes…).