Christine Bravo dans l'émission "Panique dans l'oreillette" sur France 2 en 2009
Christine Bravo dans l'émission "Panique dans l'oreillette" sur France 2 en 2009 — BALTEL/SIPA

#METOO

Christine Bravo affirme avoir été victime de trois tentatives de viol, dont une à TF1

L'animatrice Christine Bravo a révélé dans une interview avoir été agressée sexuellement alors qu'elle travaillait à TF1...

Les langues se délient de jour en jour. Plusieurs semaines après l'affaire Weinstein, c'est au tour de Christine Bravo de témoigner. 

La fidèle chroniqueuse de la bande à Ruquier a affirmé dans une interview accordée à Télé-Loisirsavoir été victime de trois tentatives de viol durant sa carrière, dont une à TF1, il y a 25 ans. « Un homme, dont je ne donnerai jamais le nom, m'a enfermée dans son bureau et arraché mon soutien-gorge, explique-t-elle. J'ai hurlé, ça m'a sauvée. »

Nature dans la nature

A post shared by Christine Bravo (@christinebravotourdumonde) on

Une fois échappé des griffes de son agresseur, Christine Bravo n'a pourtant reçu aucun signe de compassion ou d'aide. « Les gens avaient la tête baissée quand j'ai pu sortir. Il n'y avait aucune solidarité envers les femmes à l'époque. Ce genre d'incident était monnaie courante. »

Christine Bravo préfère taire l'identité de son agresseur

Si la chroniqueuse de 61 ans a choisi de ne pas divulguer le nom de cet homme, c'est parce que cet aveu serait, selon elle, « difficile ». « Si le harceleur est décédé, ses enfants n'ont pas à le savoir. S'il est toujours vivant, il y a prescription et, en plus on risque de se faire attaquer en diffamation », indique-t-elle.

Christine Bravo pense avoir eu le bon réflexe à l'époque : « J'estime que le coup de genou que je lui ai assené ce jour-là dans les parties génitales m'a remboursée. Je n'ai pas été une vraie victime. »

Pour l'animatrice, il est important que les victimes aillent en « parler, d'abord à la police plutôt que sur Internet. Et avant la prescription. »