Unesco: Père Castor fait son entrée au registre «mémoire du monde»

LITTERATURE « Roule galette », « La Vache orange », « La Famille Rataton »… Père Castor nous en a raconté, des histoires, inscrites dans nos souvenirs d’enfance. A tel point que ses archives sont inscrites depuis mercredi au registre « mémoire du monde » de l’Unesco…

Y. C.

— 

Les albums du Père Castor ont enchanté de nombreuses générations.
Les albums du Père Castor ont enchanté de nombreuses générations. — L. Cardoze

Père Castor tient désormais compagnie aux films des frères Lumière, à des cartes géographiques et à l’original de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Le registre «mémoire du monde» de l’Unesco rassemble les archives de ces histoires, inscrites dans nos souvenirs d’enfance pour les préserver [avec des techniques appropriées], mais également pour les faire connaître en les numérisant.

Le fonds versé à l’Unesco est composé de 300 caisses jusque-là conservées à la médiathèque du Père Castor en Haute-Vienne ainsi qu’à la maison mère de Flammarion, à Paris. On y trouve des originaux des illustrations des albums, des premières éditions, des courriers d’enfants envoyés au Père Castor, des correspondances entre des artistes et l’éditeur, Paul Faucher. Figurent aussi dans ces archives des matériaux de réflexion pédagogique utilisés pour créer les albums.

Traduits en une vingtaine de langues

L’éditeur français Paul Faucher était adepte de l’Education nouvelle et avait à cœur d’en transmettre les principes dans la collection qu’il a créée en 1931 aux éditions Flammarion, « la collection Père Castor ». Ses albums souples se sont très vite retrouvés dans les écoles, certains titres de la collection étant inscrits dans la bibliographie de l’Education nationale.

Sorti en 1950, Sorti en 1950, Roule Galette est depuis devenu un classique.
Sorti en 1950, Sorti en 1950, Roule Galette est depuis devenu un classique. - Editions Flammarion

Traduits en une vingtaine de langues, ces ouvrages ont été créés par des Russes, des Allemands, des Polonais, des Tchèques, des Hollandais, des Suédois, des Belges et des Français. Interrogée par France Bleu Limousin, Anne-Catherine Faucher, petite-fille de Paul Faucher et éditrice, a déclaré que cette inscription à l’Unesco était une reconnaissance « énorme et incroyable ».

La collection Père Castor a marqué de nombreuses générations. Elle a donné naissance à une école, fondée par Paul Faucher, de 1946 à 1961 et à une médiathèque en Haute-Vienne. Certains des albums ont été adaptés en une série télévisée de 156 épisodes diffusée en 1993 et rediffusée sur France 5 depuis 2011.