«RuPaul's Drag Race» expliquée à ceux qui ne connaissent rien de cette émission culte

POP CULTURE Alors qu’en France, un large public découvre « RuPaul’s Drag Race » sur Netflix, aux Etats-Unis, la troisième édition spéciale « All Stars » vient de débuter. Explications pour les néophytes…

Fabien Randanne

— 

Le cast de «RuPaul's Drag Race - All Stars 2», aux MTV Video Music Awards à New York, le 28 août 2016.
Le cast de «RuPaul's Drag Race - All Stars 2», aux MTV Video Music Awards à New York, le 28 août 2016. — Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

« Shantay you stay. » Si ces trois mots sont pour vous du charabia, c’est sans doute que vous n’avez jamais vu un épisode de RuPaul's Drag Race. Peut-être même n’en avez vous jamais entendu parler. Pourtant, cette émission américaine culte dans la communauté LGBT française et qui fait de plus en plus d’aficionados depuis sa mise en ligne sur Netflix vient d’être reconduite pour une onzième saison alors que la dixième n’a pas encore été diffusée. Pour le moment, c’est l’édition spéciale All Stars 3, qui est arrivée à l’antenne jeudi, de l’autre côté de l’Atlantique. 20 Minutes va suivre et débriefer chaque épisode, tous les lundis. Si vous voulez être de la partie, petite séance de rattrapage pour connaître les bases.

  • Qu’est-ce qu’une drag-queen ?

Pour le Larousse, une drag-queen est un « travesti excessivement maquillé et vêtu de manière extravagante ». Mais cette définition est trop limitative car si une drag-queen est effectivement un personnage construit autour des stéréotypes et attributs féminins avec une certaine dimension outrancière, elle peut-être incarnée, comme on le voit dans RuPaul's Drag Race, aussi bien par des hommes que par des femmes trans, quelle que soit leur orientation sexuelle. Il faut aussi prendre en compte les notions de performance et de création artistiques. L’une des plus connues en France est Conchita Wurst.

Il ne faut pas confondre avec une personne trans, dont le genre biologique ne correspond pas au genre ressenti, ni avec un travesti, qui est un homme revêtant occasionnellement des habits féminins, le plus souvent dans un cadre privé, ni avec un transformiste, qui est un artiste se travestissant en célébrité, à l’image des performeurs du cabaret Chez Michou. Par ailleurs, il est de rigueur de s’adresser au féminin à une drag-queen lorsqu’elle est en tenue féminine, mais au masculin lorsque l’homme a quitté son personnage.

  • Qui est RuPaul ?

RuPaul est la drag-queen incarnée sur scène par RuPaul Charles. Egerie des clubs gays new-yorkais à la fin des années 1980, elle s’est lancée avec plus ou moins de succès dans une carrière musicale dans les années 1990. Certaines chansons comme Supermodel (You Better Work) ou son duo avec Elton John sur Don’t Go Breaking My Heart, ont été diffusées en France.

Icône de la contre-culture et voix du mouvement LGBT, elle est progressivement devenue une figure de la culture pop américaine. Un statut entériné par RuPaul’sDrag Race qui lui a valu d’être récompensée de plusieurs Emmy Awards, en tant que RuPaul Charles.

  • Qu’est-ce que RuPaul's Drag Race ?

RuPaul's Drag Race (RPDR pour les intimes) est une émission mélangeant concours de talent et téléréalité et visant à faire s’affronter des drag-queens au fil de défis créatifs, humoristiques et de défilés (on parle de « runways »). A chaque épisode, les deux candidates qui ont le moins impressionné le jury doivent se plier à un exercice de play-back décidant de l’élimination de l’une d’elles (sauf dans les éditions All Stars où ce sont le deux meilleures qui performent, la gagnante décidant de l’élimination de l’une des deux moins bonnes).

Lancée en 2009, d’abord sur la chaîne américaine Logo TV, puis sur VH1, RPDR a été reconduite pour une onzième saison. En France, les saisons 6 à 9 sont disponibles sur Netflix, ce qui a permis de la faire connaître à un plus large public. Mais les fans de la première heure continuent de découvrir, sans attendre, les épisodes inédits en les téléchargeant illégalement… Résultat : gagnantes ou non, de nombreuses « queens » bénéficient d’une énorme popularité dans le monde entier. Pour n’en citer qu’une poignée : Raven, Manila Luzon, Bianca Del Rio, Sharon Needles, Alaska, Miss Fame (devenue égérie de L’Oréal Paris), Violet Chachki, Katya…

  • Pourquoi ça marche ?

RuPaul's Drag Race, c’est un condensé de culture queer, de réparties qui claquent, d’humour furieux et de séquences cultes, promptement transformées en gif. Mais au-delà du divertissement, l’émission aborde aussi des problématiques bien plus sérieuses lié à la transidentité et à l’homosexualité.

« Quand les participants échangent des confidences sur leur vie, chez RuPaul's, c’est tout de suite des histoires de comment ils ont été virés de chez leurs parents ou comment ils ont été agressés à l’école, ou comment ils ont voulu se suicider, petits, parce qu’ils étaient "comme ça" », écrivait en mai Virginie Despentes, fans du programmes, dans Les Inrocks. L’écrivaine ajoutait avec pertinence : « L’émission s’adresse, en sous-texte, à la communauté qu’elle représente. On peut regarder le show en se contentant de se demander quelle est la tenue qu’on préfère (…). Mais on peut aussi le voir qu’il s’agit de prolonger la culture ballroom. » Cette culture Ball est apparue à Harlem sous l’impulsion des jeunes homos noirs et latinos qui ont trouvé en elle un espace d’expression et d’épanouissement. Une nécessité d’autant plus vive qu’en raison de leur origine ethnique ou sociale, ils subissaient également un rejet d’une partie de la communauté gay.

  • Et RuPaul's Drag Race All Stars 3, qu’est-ce que c’est ?

C’est comme un Koh Lanta All Stars, mais avec des drag-queens et sans île déserte. Les saisons All Stars convient d’anciennes candidates emblématiques à concourir à nouveau pour rejoindre le « Drag Race Hall of Fame ».

A cette troisième édition, participent Aja, BenDeLaCreme, Chi Chi DeVayne, Kennedy Davenport, Milk, Shangela, Thorgy Thor, Trixie Mattel, Morgan McMichaels et Bebe Zahara Benet… Comptez sur 20 Minutes pour vous débriefer chaque épisode.

  • Ça veut dire quoi, « Shantay you stay » ?

« Shantay You Stay » est une référence à la chanson de RuPaul Supermodel (You Better Work). C’est par cette formule qu’elle annonce à l’une des drag-queens mise sur la sellette qu’elle reste en lice dans le concours. A l’inverse « Sashay Away » (le terme « sashay » renvoie au [pas] chassé) signifie que la candidate est éliminée sur-le-champ.

RuPaul’sDrag Race est un condensé de phrases emblématiques telles que « Gentleman, start your engines and may the best woman win ! » (« Messieurs, démarrez les moteurs et que la meilleure gagne ! ») ou le « If you can’t love yourself, how in the hell you gonna love somebody else ? » (« Si vous êtes incapable de vous aimer, comment pourriez-vous être fichu d’aimer quelqu’un d’autre ? ») qui conclut invariablement chaque épisode. On vous laisse découvrir ce que veut dire « shade », « untuck » ou « squirell friends »…