«Destination Eurovision»: Les Vençois racontent les débuts d'Emilie Satt, la chanteuse de Madame Monsieur

TELEVISION De la piscine municipale à la scène des Nuits du Sud, Emilie Satt a grandi et s’est construite artistiquement à Vence…

Mathilde Frénois

— 

Le duo Madame Monsieur (Jean-Karl Lukas et Emilie Satt) à la finale de Destination Eurovision 2018.
Le duo Madame Monsieur (Jean-Karl Lukas et Emilie Satt) à la finale de Destination Eurovision 2018. — GILLES SCARELLA FTV
  • Le groupe Madame Monsieur représentera la France à l’Eurovision.
  • Le concours aura lieu le 12 mai au Portugal.

Ils iront jusqu’à Lisbonne représenter la France à l’Eurovision. Eux, c’est d’abord Mercy, petite fille née à bord de l’Aquarius (un bateau de secours aux migrants) qui a inspiré la chanson éponyme. Eux, c’est surtout le groupe Madame Monsieur portée par la chanteuse vençoise Émilie Satt et son compagnon et musicien Jean-Karl Lucas. Avant de remporter « Destination Eurovision » samedi soir et d’être (peut-être) propulsée sur le toit de l’Europe, Emilie Satt, 33 ans, a fait ses armes dans une commune de 16.000 habitants des Alpes-Maritimes.

>> A lire aussi : Eurovision: «Notre chanson n'est pas politique», affirme le duo Madame Monsieur qui représentera la France

Vence, c’est la ville où Émilie a grandi. Sa mère Anne Sattonnet y est conseillère départementale et s’était présentée aux élections municipales et législatives. Jointe par 20 Minutes dimanche, l’élue LR souhaite laisser sa fille s’exprimer seule sur sa victoire.

« À la piscine municipale »

Vence, c’est aussi la ville où Émilie a fait ses premières scènes. « En 2002 [à 18 ans], elle a donné un concert à la piscine municipale, sur la pelouse devant le snack, c’était à l’occasion des Talents Nuits du Sud, qui soutient la création émergente en dénichant des artistes du département », se rappelle Cécile Bronner, responsable communication de ce festival. Émilie chante aussi Comandante Che Guevara avec le directeur artistique des Nuits du Sud Teo Saavedra sur la place du grand jardin de Vence.

Puis la compositrice-interprète prend le large. Elle rencontre son compagnon et complice de scène Jean-Karl Lucas, collabore avec Youssoupha et Ibrahim Maalouf. Et elle revient à Vence. « Je l’ai invitée l’été dernier [pour la première partie d’Alpha Blondy], se souvient Teo Saavedra. C’était la même qu’il y a 15 ans : très pugnace et décidée à faire sa carrière. C’est une bosseuse. Elle a perfectionné son ton de voix particulier et sa nature. »

« Une professeur de musique de Vence qui l’a initiée au chant était sur la place, se souvient Cécile Bronner. Quand Émilie l’a chaleureusement remerciée, c’était très émouvant. » Le 12 mai, Émilie Satt et Jean-Karles Luca seront la voix des « Madame » et des « Monsieur » français à l’Eurovision.

>> A lire aussi : «Destination Eurovision»: «"Mercy" est une chanson d’espoir et nous en sommes les passeurs», explique le groupe Madame Monsieur