VIDEO. «Destination Eurovision»: Plantage, injustice, poésie, fan célèbre... Ce qu'il faut retenir de la finale

TELEVISION Si vous n'avez pas suivi la finale de l'émission de France 2 samedi, voici ce qu'il faut savoir...

Fabien Randanne

— 

Igit, lors de la finale de Destination Eurovision 2018.
Igit, lors de la finale de Destination Eurovision 2018. — Capture d'écran France 2.

La finale de Destination Eurovision s’est conclue samedi avec la victoire du duo Madame Monsieur qui représentera donc la France en finale de l’Eurovision le 12 mai. Au cas où vous n’auriez pas suivi l’émission de France 2, voici ce qu’il faut retenir pour donner le change et faire preuve d’originalité si le sujet venait à être évoqué lors du repas dominical ou lundi, à la machine à café…

  • Un pas super Heroes

Juste après le 20 Heures, France 2 a diffusé un préshow d’une dizaine de minutes en guise d’amuse-bouche. L'animateur Garou, et les deux jurés Isabelle Boulay et Christophe Willem se sont ainsi essayé à une reprise de Heroes, la chanson suédoise qui a remporté l’Eurovision en 2015.

Résultat : ça ressemblait à une séance de karaoké avec les joyeux zozos du service compta. Un des membres du trio a même oublié les paroles... Un moment plutôt drôle, à défaut d’être parfaitement exécuté, et qui décomplexeront tous ceux qui se prennent les pieds dans le yaourt lorsqu’il s’agit de chanter en anglais.

  • Une injustice pour Emmy Liyana

La prestation la plus surprenante de la soirée est sans conteste celle d’Emmy Liyana qui, au fil de sa chanson s’est démultipliée. En réalité, elle a été rejointe par trois danseuses « sosies » sur scène. Du coup, on ne sait plus vraiment si c’est Emmy ou l’un de ses clones que l’on a croisé quelques instants plus tôt en coulisses.

La performance de la chanteuse a payé du côté des jurés internationaux puisqu’elle arrive deuxième de leur classement avec 82 points (à huit points de Lisandro Cuxi). En revanche, les téléspectateurs ne lui ont accordé que 7.14 % de leurs suffrages, synonyme d’une très sévère sixième place. Au classement général, Emmy Liyana est quatrième, mais cette position a quand même un fort goût d’injustice.

  • Porté de pantin

Autre passage remarqué, celui d’Igit, qui a partagé la scène avec un pantin de bois. Au départ, l’artiste avait pensé à une scénographie avec un théâtre d’ombres et a finalement opté pour ce personnage verni manipulé par trois personnes. Une option artisanale qui tranchait avec la modernité des autres scénographies et a offert aux téléspectateurs trois minutes de poésie à l’ancienne.

  • Lisandro, plébiscité par les jurés étrangers

Si le duo Madame Monsieur a remporté le vote du public, avec 28.10 % des voix, devant Malo'( 21.19%) et Lisandro Cuxi (17.14 %), c'est ce dernier qui a été plébiscité par les dix jurés internationaux. Le jeune chanteur a engrangé 90 points, devant Emmy Liyana (82) et Madame Monsieur (68). Il avait misé sur un jeu d'écrans et sur l'arrivée, en fin de chanson, d'une danseuse incarnant la Eva de son morceau.

  • Si sympa Nassi

A Roland-Garros, les journalistes décernent le « prix orange » au sportif le plus sympathique. Si une telle distinction était attribuée dans le cadre de Destination Eurovision, on aurait eu l’embarras du choix tant la majorité des candidats ont joué le jeu, mais on se serait sans doute prononcé en faveur de Nassi. Le chanteur, qui a fini septième, s’est distingué, lors des interviews par son humilité, sa sincérité et sa lucidité.

  • Le surprenant vote arménien

Les dix jurés internationaux étaient chacun invités à répartir 2, 4, 6, 8, 10 et 12 points à leurs six prestations préférées. Max Cinnamon et Emmy Liyana ont ainsi reçu chacun des points des dix membres du panel.

Fait notable, l’Arménienne Iveta Moukoutchian - qui avait représenté son pays en 2016 - n’a accordé aucun point aux deux favoris qu’étaient, sur le papier, Madame Monsieur et Lisandro Cuxi, qui interprétaient respectivement Mercy et Eva. Comme quoi, la subjectivité…

  • Anne Hidalgo, fan des Madame Monsieur

Les Madame Monsieur ont donc remporté ce Destination Eurovision 2018. Parmi leurs fans, on trouve la maire de Paris, Anne Hidalgo.

L’édile, qui avait déjà salué une semaine plus tôt sur Twitter la qualification du duo pour la finale a remis ça ce samedi en se disant « très heureuse que Mercy représente la France à l’Eurovision ». On a aussi noté qu’elle avait retweeté l’appel aux votes. Anne, cette fangirl.