Bordeaux: Un concert de louanges pour l'Arena

SPECTACLE La Bordeaux Métropole Arena a été inaugurée mercredi soir, avec le concert de Depeche Mode, sans fausse note, ou presque...

Mickaël Bosredon

— 

Concert du groupe Depeche Mode, le 24 janvier 2018 à Bordeaux métropole Arena. Lancer le diaporama
Concert du groupe Depeche Mode, le 24 janvier 2018 à Bordeaux métropole Arena. — M.Bosredon/20minutes

On a eu beau chercher la petite bête, traquer le moindre commentaire négatif. Il faut l’avouer : on n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

Les 11.300 personnes qui ont assisté au concert inaugural de Bordeaux Métropole Arena, assuré mercredi soir par Depeche Mode, sont ressortis conquis de cette grande première, qui était si attendue.

L’architecte Rudy Ricciotti accuse l’ingénieur du son

Pensez donc : cela fait presque vingt ans que cette affaire de grande salle de spectacles rend fou les fans de concert à Bordeaux. Et ça y est, enfin, la voilà.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les fans de Dépêche Mode sur le point de découvrir la nouvelle salle de l’Arena

On nous promettait une acoustique irréprochable, elle l’a été, même si certains se sont plaints de basses trop fortes, couvrant parfois la voix de Dave Gahan. L’architecte de la salle Rudy Ricciotti est de ceux-là, et il estime que c’est la faute de « l'ingénieur du son qui a pourri la moitié du concert mercredi soir » en n’utilisant pas toutes les possibilités acoustiques de l’Arena. On nous avait aussi assuré un confort visuel soigné : il n’y a pas de mauvaise place dans cette salle. Et en plus, elle est belle !

Depeche Mode, de son côté, a fait le job. Le groupe était le choix parfait pour s’assurer une première sans fausse note, avec son professionalisme et son expérience. Et ses tubes qui ont fait se lever la foule en deuxième partie de concert.

Depeche Mode en concert, à Bordeaux Métropole Arena, le 24 janvier 2018.
Depeche Mode en concert, à Bordeaux Métropole Arena, le 24 janvier 2018. - M.Bosredon/20Minutes

Des problèmes à la sortie du parking payant

Alors, bien sûr, il y a eu, comme attendu, des problèmes de circulation à la sortie du concert. Certains automobilistes ont mis plus d’une heure pour sortir du parking payant à l’issue du show.

Mais les navettes de TBM ont parfaitement joué leur rôle avant et après le concert.

Et puis, il faut se dire que d’ici à la mise en service du pont Simone Veil en 2020, qui devrait soulager le quartier, il n’y aura pas tous les soirs des concerts de 11.300 spectateurs.