Bartoli digne de Malibran

Benjamin Chapon- ©2008 20 minutes
— 

Cecilia Bartoli préservera sa voix tout le week-end, avant le feu d'artifice de lundi : trois concerts à la Salle Pleyel, à Paris, à 11 h, 15 h et 20 h 45 ! Du jamais vu pour une chanteuse de ce calibre. La mezzo-soprano italienne mettra ainsi fin à un an de célébrations du bicentenaire de la naissance de Maria Malibran. Obsédée par la diva de légende, Cecilia Bartoli en a fait son modèle absolu. Comme elle, elle a « innové dans la tradition », privilégié son expressivité, développé son sens de l'improvisation... Et surtout, comme elle, c'est une immense artiste. 

Les malheureux qui n'auront pas de place pourront assister à la projection d'un de ses précédents spectacles sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris à 14 h, 16 h et 18 h. Ou visiter le bus qui a accompagné sa tournée mondiale et qui rassemble des objets ayant appartenu à la Malibran... amassés par Cecilia Bartoli, fan absolue.