VIDEO. Marion Montaigne: «Thomas Pesquet, j’en ai fait une caricature assez simple, à la Tintin»

BD Des artistes dont l’album est sélectionné à Angoulême sont venus dessiner un de leurs personnages chez « 20Minutes ». Aujourd’hui, Marion Montaigne pour « Dans la combi de Thomas Pesquet »…

Olivier Mimran

— 

Marion Montaigne et son album consacré à Thomas Pesquet
Marion Montaigne et son album consacré à Thomas Pesquet — © M. Montaigne & Dargaud 2017 / photo © R. Scaglia

Carton interplanétaire (toujours en 2e place des ventes, deux mois après sa sortie, derrière l’indétrônable Astérix) et prétendant au Fauve d'Or (le prix du « meilleur album ») du Festival international de la BD d'Angoulême (du 25 au 28 janvier), Dans la combi de Thomas Pesquet raconte, sur un mode hyperhumoristique, l’aventure spatiale du Normand, de l’éveil de sa vocation à sa mission dans l' ISS puis son retour sur Terre.

Un portrait du « héros en action »

À l’invitation de 20 Minutes, Marion Montaigne a réalisé en direct, via Facebook live, un portrait du « héros en action », à savoir lors d’un « exercice de simulation dans un gigantesque bassin de la NASA ». Interrogée par des abonnés, elle a même dévoilé quelques-uns de ses secrets de fabrication…

 

>> À VOIR AUSSI >> « VIDEO. Gilles Rochier: «Je fais de la BD urbaine parce que c'est mon univers quotidien» »

« Thomas Pesquet m’a fourni toute la matière du livre, évidemment, précise Marion Montaigne. Et il avait beaucoup de choses à raconter puisqu’on en sait très peu, finalement, sur ce qui se passe vraiment dans la Station Spatiale Internationale ». L’auteure de la série BD - puis animée - Tu mourras moins bête décrit par le détail, dans la vidéo ci-dessus, les exigences auxquelles sont soumis les candidats et lauréats aux voyages extra-atmosphériques.

Une documentation très… poussée !

Elle révèle, par exemple, que se documentant, elle est allée tester certains matériels spécifiques à la Cité de l'Espace de Toulouse : « J’ai essayé un gant d’astronaute avec lequel on doit essayer de saisir une balle de tennis… Et ben c’est super-dur ! Alors imaginez combien ce doit être atroce une fois dans l’espace, quand on est soumis à la pressurisation etc. »

>> À LIRE AUSSI >> « Grand Prix d'Angoulême: Chris Ware, Emmanuel Guibert et Richard Corben en ultimes prétendants »

Outre les descriptions purement techniques, Marion Montaigne a aussi beaucoup évoqué Thomas Pesquet lui-même. « Je l’ai rencontré fin 2015, soit un an avant son envol, et il a beaucoup plus d’humour que ce que laisse imaginer son image publique : il a souvent ri, même à la découverte de scènes où je le faisais passer pour un fayot. »

Elle reconnaît quand même avoir eu du mal à dessiner son visage « parce qu’il n’a aucun trait qui ressort, genre nez en patate ou oreilles décollées. Du coup, j’en ai fait une caricature assez simple, à la Tintin. De toute façon, on ne va pas se mentir, je ne suis pas très forte pour dessiner les portraits ». Trop modeste, la nouvelle star du 9e Art ? En tout cas, elle sait nous faire rire tout en nous apprenant des choses passionnantes. Et nous, on en redemande !
 

Dans la combi de Thomas Pesquet, de Marion Montaigne - éditions Dargaud, 22,50 euros