Sandra Muller, à l'origine de #balancetonporc, lance une levée de fonds pour financer sa défense

JUSTICE Eric Brion, ex-patron d’Equidia, a décidé de l’attaquer en diffamation...

L.B.

— 

La page officielle #BalanceTonPorc a été créée mi novembre 2017 sur Facebook.
La page officielle #BalanceTonPorc a été créée mi novembre 2017 sur Facebook. — Facebook

Elle avait créé le hashtag #balancetonporc pour appeler à dénoncer le harcèlement sexuel, dans la foulée du scandale Weinstein aux Etats-Unis. Sandra Muller a annoncé, ce samedi, le lancement d'un appel aux dons sur le site GoFundMe pour financer ses frais de justice. 

Jeudi dernier, elle a annoncé dans un communiqué publié sur Facebook qu’Eric Brion, ex-patron d’Equidia, a décidé de l’attaquer en diffamation.

>> A lire aussi : Après le scandale Harvey Weinstein, les victimes de harcèlement sexuel témoignent sur Twitter

« Je vais te faire jouir toute la nuit »

« Une assignation m’a été délivrée, dans laquelle Monsieur Brion réclame notamment 50 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation, des publications judiciaires et 10 000 euros de frais d’avocat », explique Sandra Muller. « J’irai au bout de ce combat avec l’aide de mon avocat et j’espère que ce procès sera l’occasion de porter un véritable débat sur les moyens de lutter contre le harcèlement sexuel », poursuit-elle.

Au mois d’octobre, Sandra Muller l’avait dénoncé. Il lui aurait dit : « Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit ». Eric Brion avait répondu, en décembre, dans une tribune publiée par Le Monde. « Je réclame le droit à la vérité et à la nuance », titrait-il. Dans ce texte, il reconnaissait avoir tenu des propos déplacés lors d’une soirée « à une seule reprise ». « Je ne veux certainement pas me disculper de ma goujaterie d’alors. Je lui réitère ici mes excuses », insistait-il..