L'auteur de «2001, Odyssée de l'espace» est mort

CULTURE Arthur C. Clarke a disparu à 90 ans...

Avec agence

— 

L'écrivain Arthur C. Clarke photographié en 1998
L'écrivain Arthur C. Clarke photographié en 1998 — S. VIDANAGAMA / AFP
Arthur C. Clarke, l’écrivain de science-fiction britannique, est mort mercredi dans un hôpital au Sri Lanka à l'âge de 90 ans.

Auteur du livre qui a inspiré Stanley Kubrick pour «2001, Odyssée de l'espace», Clarke avait été plusieurs fois admis à l'hôpital pour insuffisance respiratoire depuis le 16 décembre dernier, date de son anniversaire.



«Je préfère me poser en extrapolateur plutôt qu'en prophète. J'essaie d'anticiper sur des futurs possibles plutôt que de me laisser aller à la voyance. La recherche en intelligence artificielle n'est pas allée aussi loin que je le croyais», avait déclaré Clarke en 2001 lors d’une interview au «Monde»?

«Extrapolateur plutôt que prophète»


Pourtant, dès 1945, il avait prévu l'essor des communications par satellite. Durant la Seconde guerre mondiale, il avait servi dans la Royal Air Force (1941-1946), où il a travaillé à la mise au point du premier radar avant d'entamer des recherches sur les satellites.

Il s'était fait d'abord connaître comme scientifique en publiant des ouvrages de vulgarisation sur l'astronautique: «Vol interplanétaire» (1950), «L'exploration de l'espace» (1951). Trois ans après son premier essai d'anticipation «Prélude à l'espace», «Les enfants d'Icare» (1953) le font remarquer.

En tout, il a écrit plus de 80 ouvrages. Outre le cycle des Odyssées (il y a eu plusieurs suites de «2001» avec «2010, Odyssée deux» (1982), «2061, Odyssée trois» (1988), «3001, l'Odyssée finale» (1997), il a avait aussi écrit le cycle de Rama, avec notamment «Rendez-vous avec Rama» (1973) et «Rama II» (1989), sans oublier une douzaine de livres sur l'exploration sous-marine.

Accusation

En 1998, un journal britannique l'avait accusé de pédophilie au Sri Lanka. L'écrivain avait alors démenti, jugeant l'article du journal «grossièrement diffamatoire». «Ces accusations sont tellement absurdes que j'ai eu du mal à leur opposer le mépris qu'elles méritent», avait-il déclaré.

«Ses funérailles devraient fort probablement se dérouler samedi, au cimetière de Colombo, a indiqué son secrétaire Nalaka Gunawardena. Nous attendons l'arrivée des membres de sa famille, venus de Grande-Bretagne et d'Australie. Ils sont déjà en route.»