Lyon: Pour sa 16e édition, Nuits Sonores entend «briser les codes»

MUSIQUE Cette année, le festival s'étalera sur une semaine, du 6 au 13 mai. La programmation en journée sera également revisitée...

Dylan Munoz

— 

Le DJ Four Tet sera l'un des quatre artistes auxquels Nuits Sonores ont confié la programmation du festival en journée.
Le DJ Four Tet sera l'un des quatre artistes auxquels Nuits Sonores ont confié la programmation du festival en journée. — Emmanuel Joffet/SIPA/
  • Le festival des Nuits Sonores se déroulera du 6 au 13 mai à Lyon.
  • Plus de 40 artistes ont été invités, dont la moitié sont des femmes.
  • La programmation en journée sera renforcée.

Pression, exaltation, émotion. Bien que les Nuits Sonores s’apprêtent à vivre leur 16e rendez-vous, Vincent Carry, le fondateur et directeur du festival, a présenté mardi l’événement comme une première édition. Cette année, la durée du festival passera de quatre à huit jours.

« Les jours travaillés et les jours fériés se chevauchent parfaitement et on ne voulait pas commencer la veille d’un jour férié », explique-t-il. Le festival débutera le dimanche 6 mai pour finir le 13 mai.

>> A lire aussi : Huit jours de «Nuits sonores» annoncés pour mai prochain

« Nous avons une vraie volonté de redécouvrir cette ville, de dénicher des lieux, un patrimoine classique et industriel », poursuit Vincent Carry. Cette année, les artistes se produiront au Transbordeur, dans les anciennes usines Fagor-Brandt, la Sucrière, le Sucre et l’Auditorium de Lyon.

Carte blanche à Amsterdam

Cette année la fameuse carte blanche revient à la ville d’Amsterdam. Elle aura la tâche de diffuser « cette énergie folle, à la fois urbaine, intellectuelle et artistique ». La capitale hollandaise, qui n’est pas s’en rappeler le quartier des Confluences est en « perpétuel mouvement urbain […] invitant start-up, initiatives, clubs et collectifs artistiques à se déployer sur un nouveau terrain de jeu. ». Ce choix s’inscrit dans une volonté de montrer qu’il y a un réel renouvellement de la scène musicale qui suit le rythme du temps et des générations sans occulter un passé plus qu’enrichissant.

>> A lire aussi : Lyon: Nouveau record de fréquentation pour Nuits Sonores

Nouveau concept en journée

Autre nouveauté : « Les Nuits Sonores deviennent de plus en plus des Journées Sonores », continue Vincent Carry. Quatre « Days » sont programmés à la Sucrière les 8, 10, 11 et 12 mai. Autant d’artistes phares se verront confier la programmation en journée et pourront inviter les DJ qu’ils auront personnellement choisis.

« Nous avons, avec Arty Farty, fait ce choix exigeant de trouver de nouveaux artistes, de se réinventer, sans conservatisme, avec cette idée de toujours évoluer, même si certains seront déjà connus du public », argumente Vincent Carry.

Jennifer Cardini et Daniel Avery à l’affiche

La première artiste qui se verra confier les clés de la programmation sera Jennifer Cardini. La Française, exilée à Cologne et qualifiée « d’Hybride », sera accompagnée entre autres de Maceo Plex ou encore d’I : Cube, qui ne s’est pas produit sur une scène depuis quatre ans.

Le Londonien Daniel Avery, surnommé le « petit prince de la techno », conviera ses poulains Objekt et DJ Nobu.

Le troisième, Four Tet « véritable hydre de la scène électronique internationale », a déjà 12 albums à son actif. Reconnu pour ses sonorités de Jazz, il incarne ce que les organisateurs attendent des Nuits sonores, à savoir la rupture des codes. Un style déstructuré qui surprend autant qu’il attire. Il a choisi plusieurs artistes pour le suivre comme Josey Rebelle ou encore Pearson Sound.

La dernière à être présenté est Paula Temple. « Jouant à un volume de 200 %, elle provoque une impression de surdité à chaque silence ». Femme engagée, elle reprend la musique en 2010 et « écrit Noise Manifesto, une déclaration contestant les normes oppressives de la société et de l’industrie musicale ». Elle sera chargée de vous faire découvrir l’étrange mais envoûtante Moor Mother, la discrète chinoise Pan Daijing ou bien la jeune Amelie Lens.

Parité Homme-femme

Dans son renouvellement Nuits Sonores a mis l’accent sur une parité homme-femme qui devient de plus en plus importante. Sur les 43 artistes qui sont représentés, 22 sont des femmes. « Il était important pour nous de faire cet effort-là. Les années précédentes cela nous avait été reproché », précise Vincent Carry. Et d’ajouter : « C’est un sujet sérieux auquel tiennent des artistes comme Jennifer Cardini ou encore Paula Temple ».

La suite de la programmation concernant les « soirées » sera dévoilée ultérieurement.