VIDEO. Golden Globes 2018: Pourquoi la présidente de la HFPA ne portait pas de noir

CULTURE Meher Tatna avait choisi sa tenue il y a deux mois mais elle a quand même affiché sa solidarité avec le mouvement «Time's up»...

P.B.
— 
La présidente de la Hollywood Foreign Press Association,  Meher Tatna, après les Golden Globes, le 7 janvier 2018.
La présidente de la Hollywood Foreign Press Association, Meher Tatna, après les Golden Globes, le 7 janvier 2018. — Buckner/Variety/Shutter/SIPA

La question a agité Twitter toute la soirée. Pourquoi la présidente de la Hollywood Foreign Press Association (HFPA) n’était pas vêtue de noir, comme 99,99 % des actrices protestant contre les abus sexuels, dimanche soir, lors des Golden Globes ? Pour une raison « culturelle », a expliqué Meher Tagna à Entertainment Weekly.


La nouvelle présidente de la HFPA, l’organisation qui décerne les Golden Globes, est en effet née à Bombay. Elle a donc porté une tenue indienne traditionnelle, rouge vive. « On a préparé la cérémonie avec ma mère il y a deux mois. C’est un truc culturel. Quand on fait la fête, on ne porte pas de noir. Elle aurait été choquée, c’est pour ma mère », a-t-elle précisé. Seule un mannequin allemand et une actrice américaine de série B n'ont pas suivi le mouvement.

« Soutien aux femmes »


« Je suis heureuse de célébrer notre 75e anniversaire avec vous. Nous apportons notre soutien à toutes les femmes unies aujourd’hui. Oui, l’heure est venue », a-t-elle lancé sur scène, touchant son badge « Time’s up », porté en soutien à l’association fondée, entre autres, par les actrices Reese Witherspoon et Eva Longoria.

Dimanche, sur le tapis rouge, toutes les actrices étaient habillées en noir, par solidarité avec les mouvements #MeeToo et #TimesUp. Sur scène, Oprah Winfrey, Nicole Kidman et Reese Witherspoon ont toutes dédié leur victoire aux femmes qui ont brisé la loi du silence.