VIDEO. Mort de France Gall: Claude François, Julien Clerc, Michel Berger… Qui étaient les hommes de sa vie?

MUSIQUE La chanteuse, décédée ce dimanche à l’âge de 70 ans, a partagé sa vie avec d’autres grands chanteurs célèbres…

Hakima Bounemoura

— 

France Gall et Michel Berger, le 2 mai 1976.
France Gall et Michel Berger, le 2 mai 1976. — BOCCON-GIBOD/SIPA

Avec Michel Berger, France Gall formait l’un des couples les plus mythiques de la chanson française. La chanteuse, icône de la pop française, décédée ce dimanche à l’âge de 70 ans, a également partagé sa vie avec d’autres grands interprètes célèbres.

« La carrière et la vie amoureuse de France Gall sont indissociables », explique Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française.​

  • Une relation « passionnelle » avec Claude François, de 1964 et 1967

France Gall commence sa carrière musicale très jeune. Elle est à peine sortie de l’adolescence quand elle s’éprend follement de Claude François. L’interprète de Belles, belles, belles a 25 ans, elle n’en a que 17 quand leur histoire d'amour débute. S’ensuivra une relation passionnelle et destructrice dans laquelle Claude François se montrera très jaloux. Il interdira notamment à sa compagne de tourner au cinéma aux côtés d’ Alain Delon.

Le couple se sépare en 1967, après trois ans d’une relation tumultueuse. Une rupture qui lui inspirera la célèbre chanson Comme d’habitude.

  • Une histoire « étouffante » avec Julien Clerc, de 1969 à 1973

Sa relation avec Julien Clerc, rencontré en 1969, durera près de quatre ans. « Ils s’étaient rencontrés au moment de la comédie musicale Hair », se souvient Fabien Lecoeuvre. « Julien Clerc lui doit beaucoup artistiquement, France lui a ouvert toutes les portes du métier. Et pour lui, elle a mis sa carrière de côté, arrêtant même de chanter ». Elle finira par le quitter en 1973, car elle « étouffait artistiquement… »

Julien Clerc, anéanti par cette rupture, lui dédiera la chanson Souffrir par toi n’est pas souffrir.

>> A lire aussi : «Une part de ma vie s'en va avec toi», la réaction émue de Julien Clerc

  • « La renaissance » avec Michel Berger, de 1974 à 1992

En 1973, la chanteuse de Poupée de cire, poupée de son est au creux de la vague. Elle veut se relancer artistiquement et jette son dévolu sur Michel Berger, pour qui elle a eu un coup de foudre « musical ». « Elle était au volant de son Austin Mini quand elle entend à la radio Attends-moi, l’une des premières chansons de Michel », raconte Fabien Lecoeuvre. Là, c’est la révélation. « Un véritable coup de foudre. France est littéralement subjuguée par ce style différent, tellement futuriste », explique le chroniqueur.

>> A lire aussi : Avec Michel Berger, elle formait «l'un des couples les plus mythiques de la chanson française»

« J’au­rai ce mec et j’au­rai ses chan­sons », aurait-elle confié à l’époque à un ami, raconte le biographe Alain Wodras­cka dans son livre Douce France paru aux éditions du MomentA force d’acharnement et de détermination, elle parviendra finalement à le conquérir, musicalement puis sentimentalement. « A partir de là, ils ne se quitteront plus. Quelques mois plus tard, ils composeront La Déclaration d’Amour, leur premier grand tube qui scellera leur union à jamais », se souvient Fabien Lecoeuvre.