VIDEO. Folk: Peter von Poehl croit en «une part de mystique dans la musique»

MUSIQUE L’artiste suédois se confie à « 20 Minutes » avant son concert, ce mercredi (19h30) au Ninkasi Kao à Lyon…

Propos recueillis par Jérémy Laugier

— 

Peter von Poehl a publié son quatrième album solo en avril dernier.
Peter von Poehl a publié son quatrième album solo en avril dernier. — Julien Bourgeois
  • Peter von Poehl est actuellement en tournée en France après la sortie de « Sympathetic Magic » en avril dernier.
  • L’artiste folk suédois va jouer au Ninkasi Kao à Lyon ce mercredi (19h30).
  • « 20 Minutes » a interviewé l’ancien guitariste du groupe de rock français AS Dragon pour l’occasion.

Cinq ans après un mémorable concert intimiste au Temple Lanterne, Peter von Poehl revient à Lyon ce mercredi (19h30 au Ninkasi Kao). L’artiste suédois, qui a publié en avril dernier son quatrième album Sympathetic Magic, se confie pour l’occasion à 20 Minutes.

Comment décririez-vous l’atmosphère de cette nouvelle tournée ?

Je m’identifie parfaitement au peintre qui se rendait dans les musées pour retoucher ses propres toiles (Pierre Bonnard, artiste postimpressionniste français décédé en 1947). La scène a cet effet-là pour moi car elle me permet de ne jamais vraiment finir une chanson. J’aime y tester différentes choses. J’ai par exemple présenté ce nouvel album avec un ensemble baroque à Stockholm avant de partir en tournée dans une formule rock.

Beaucoup de critiques vous présentent comme un elfe ou une fée. Le comprenez-vous ?

Je ne sais pas trop comment interpréter ça (sourire). J’aime penser qu’il y a une part de mystique dans la musique, quelque chose d’irrationnel qu’un artiste ne peut contrôler.

La chanson « The Story of the impossible » (2006), notamment rendue célèbre en France via la BO du film « L’Arnacœur », a-t-elle modifié toute votre carrière ?

C’est marrant de voir qu’une fois que tu les as écrites, tes chansons décollent et vivent leur propre vie. C’est impossible de prévoir leur trajectoire et il y a une grande part de chance là-dedans. Pourquoi telle chanson connaîtrait le succès plutôt qu’une autre ? Récemment, après un concert à Stockholm, une fille est venue me dire qu’elle adorait ma reprise de The Story Of The Impossible. Elle ne m’a pas cru quand je lui ai indiqué que j’en étais l’auteur !

18 ou 20 euros. A 19h30 ce mercredi avec Slim Paul au Ninkasi Kao (Lyon 7e). Réservations ici.