Une reine au Palais

AA avec agence

— 

Le parfum de Marie-Antoinette est mis en vente depuis vendredi par le Château de Versailles après avoir été reconstitué par un parfumeur et une historienne française sur la base des essences utilisées par la reine de France guillotinée en 1793.
Le parfum de Marie-Antoinette est mis en vente depuis vendredi par le Château de Versailles après avoir été reconstitué par un parfumeur et une historienne française sur la base des essences utilisées par la reine de France guillotinée en 1793. — AFP/Château de Versailles

«Ma sœur est une tête à vent», disait l’empereur Joseph II de Marie-Antoinette, reine de France, qualifiée encore de «petit produit de cour» par Xavier Salmon, l'un des commissaires de l’exposition qui s’ouvre au Grand Palais sur la femme de Louis XVI.

Qui était-elle vraiment? «La figure de Marie-Antoinette a toujours fait l’objet d’interprétations multiples, peut-on lire sur le site du Grand Palais. L’«Autrichienne» avide de plaisirs dispendieux, «Victime» de la liturgie versaillaise, ou encore «Ecervelée» boulimique de macarons…» Une personnalité multi-facettes que la réalisatrice Sofia Coppola a filmé en 2006 sous les traits de Kristen Dunst.

«Dès qu'elle a le pouvoir, elle se grise, crée son monde et choque tout le monde», raconte Xavier Salmon. Sa mère la trouve même «habillée comme une actrice» et quand la reine veut corriger son image, portraiturée avec ses enfants, il est trop tard, elle est «Madame Déficit». Le commissaire de l’exposition résume ainsi la vie de cette reine: «elle aspir(ait) à plus de liberté, avant d'être brisée par le destin.»

De l'Autriche à la guillotine

A voir: 300 œuvres en tout, dont les meubles dont elle agrémentait son quotidien, sa dernière lettre, un décor d’opéra, le dernier portrait que le peintre David fit d'elle en route pour l'échafaud, juste avant son exécution le 16 octobre 1793, ou encore les exercices d'écriture du Dauphin dans sa prison. Et aussi: une copie moderne du célébrissime collier qu'elle n'a en fait jamais porté.

Infos pratiques: l’exposition Marie-Antoinette au Grand Palais, du 15 mars-30 juin. Tlj sauf le mardi de 10h à 22h, le jeudi jusqu'à 20h. Prix d'entrée: 10 euros (tarif réduit: 8 euros).