Fox-Disney: Le Marvel Cinematic Universe va être surpeuplé

CULTURE Les X-Men, les Quatre Fantastiques et Deadpool vont revenir sous la bannière Marvel...

Philippe Berry

— 

Ryan Reynolds dans le film «Deadpool».
Ryan Reynolds dans le film «Deadpool». — 20TH CENTURY FOX

Retour au bercail. Avec le rachat de 21st Century Fox par Disney pour un peu plus de 50 milliards de dollars, la grande famille Marvel, qui avait été séparée par des droits vendus à plusieurs studios, va être réunie – si les autorités antitrust valident la transaction – sous une seule bannière et intégrée dans le Marvel Cinematic Universe (MCU). Reste à savoir si c’est vraiment une bonne chose.

X-Men avec ou sans Hugh Jackman ?

En neuf films, on a eu le meilleur (X2, First Class et Logan) et le pire (le premier Wolverine et X-Men : Apocalypse). Avec Logan, Hugh Jackman a répété qu’il raccrochait les griffes, après 17 ans passés à soulever de la fonte. Au printemps, il avait laissé la porte ouverte, si l’opportunité de rejoindre les Avengers se présentait. Mais alors qu’il approche des 50 ans, il l’a, semble-t-il définitivement fermée cette semaine : « Pour moi, le train est malheureusement passé, mais j’aimerais bien voir Wolverine avec Iron Man et Hulk », déclare-t-il à Collider. Il ne faut toutefois pas sous-estimer le pouvoir de persuasion d’un chèque de 20 ou 30 millions de dollars. Pour lui succéder, il a publiquement apporté son soutien à Tom Hardy.

Disney compte intégrer les X-Men dans le MCU, mais ça ne devrait pas se faire tout de suite. Fox préparait déjà les films New Mutants et Dark Phoenix, attendus en avril et novembre 2018. Et le calendrier Marvel est déjà bien rempli, avec six films sur 2018/2019 dont deux Avengers. Allez, on aura sans doute le droit à un reboot et à des nouvelles têtes, comme le studio l’a fait pour Spider-Man via un accord avec Sony. Mais à un moment, il ne va plus y avoir assez de place, déjà que la stratégie All Star semble étirée à son maximum dans Avengers Infinity Wars avec une cinquantaine de super héros à l'écran.

Les Quatre fantastiques, l’espoir après trois daubes

Vu le four monumental du reboot de 2015 (167 millions de dollars au box-office mondial pour un budget de 120 millions), le retour chez Marvel est plutôt une bonne nouvelle. Fox n’a jamais trouvé la bonne recette, même dans les deux films de 2005 et 2007 avec Jessica Alba et… Chris Evans. Avant qu’il ne soit Captain America, on aurait presque oublié qu’il avait incarné la Torche humaine.

En reprenant la main, Marvel devrait injecter son humour habituel, qui manquait grandement à la série. Et devra surtout trancher entre garder ou remplacer un trio d’acteurs de qualité (Michael B. Jordan, Miles Teller et Kate Mara) qui n’ont pas fait d’étincelles.

Deadpool ne devrait pas se « disney-ifier »

C’est la plus grande crainte des fans et de Ryan Reynolds : que Deadpool, le premier film de super-héros déconseillé aux moins de 17 ans aux Etats-Unis avec son « rated R », soit trop extrême pour Disney.

Mais le patron du groupe, Bob Iger, a rassuré les investisseurs : « Nous pensons qu’il y a une opportunité pour des contenus Marvel rated-R comme Deadpool, tant que le public sait à quoi s’attendre ». Et avec des recettes de près de 800 milliards dans le monde pour le premier épisode, Disney n’a pas vraiment intérêt à changer la formule.