Enterrement de Johnny Hallyday: Où se recueillir si on ne peut pas se rendre à Saint Barth?

DISPARITION Si traverser une partie de l'Atlantique n’est pas dans vos projets, «20 Minutes» vous propose des lieux alternatifs pour communier avec l’esprit de Johnny Hallyday…

Clio Weickert et Floréal Hernandez

— 

Johnny Hallyday sera ensuite inhumé dans l’intimité lundi au cimetière marin de Lorient sur l'île de Saint Barth
Johnny Hallyday sera ensuite inhumé dans l’intimité lundi au cimetière marin de Lorient sur l'île de Saint Barth — SIPA/SIPA

Selon ses souhaits, Johnny Hallyday, décédé la semaine dernière, sera enterré ce lundi sur l'ile de Saint Barthélemy, au cimetière marin de Lorient. Un endroit paradisiaque au cœur des Antilles, que le rockeur appréciait particulièrement, mais un drame pour certains fans. Car il faut le reconnaître, Saint Barth, ce n’est pas la porte à côté, difficile d’aller se recueillir sur la tombe du Taulier… Mais pas de panique.

Si vous ne pouvez pas – ou ne voulez pas —, traverser une partie de l’Atlantique (chacun son truc hein), il existe des lieux alternatifs, en France métropolitaine, où l’on pourrait communier avec l’esprit de Johnny Hallyday. 20 Minutes vous propose sa liste (non exhaustive).

>> A lire aussi: Quel acteur pour jouer Johnny Hallyday dans un futur biopic?

Paris

Les spots éventuels de recueillement pour venir saluer la mémoire de Johnny à Paris
Les spots éventuels de recueillement pour venir saluer la mémoire de Johnny à Paris - Maps4News
  • Le 9e arrondissement

Un futur lieu de pèlerinage ? Le 9e arrondissement de Paris regroupe plusieurs spots qui ont compté dans la vie de Johnny, plus précisément dans sa jeunesse. Le rockeur a passé les premiers mois de sa vie au 23 rue Clauzel, mais il a surtout traîné ses guêtres dans le quartier de la Trinité (il formait avec Eddy Mitchell notamment, « la bande de la Trinité »), où  une plaque commémorative devrait être posée dans les prochains mois. Et n’oublions pas le 2 rue Drouot où se trouvait naguère le Golfe Drouot, un club où Johnny a mouillé ses premières chemises et a rencontré ses premiers succès.

  • Toutes les grandes salles de spectacle de frappadingue

Palais des sports, Zénith, Parc des Princes, Stade de France… Johnny Hallyday est le premier français à avoir allumé les feux et déchaîné les enfers des grands stades. Chaque spectateur qui vibrera à nouveaux dans ces lieux pourra donc avoir une petite pensée pour l’idole des jeunes devenus vieux.

  • La station de métro Duroc

Sur les lignes 10 et 13 du métro parisien, la station Duroc a été rebaptisée quelque temps « Durock Johnny », en hommage à l’artiste après l’annonce de son décès. Entre nous, personne ne sait qui était « Duroc », la rebaptiser « Johnny Hallyday », ça aurait plus de gueule, non ?

En régions

 

Les spots éventuels de recueillement pour venir saluer la mémoire de Johnny en France (et un peu en Allemagne)
Les spots éventuels de recueillement pour venir saluer la mémoire de Johnny en France (et un peu en Allemagne) - Maps4News

 

  • Marnes la coquette

Johnny Hallyday a vécu ses dernières heures dans son domaine de « La Savannah », il y a donc de fortes chances que cette petite ville des Hauts-de-Seine devienne une étape obligatoire de pèlerinage.

  • Le Chesnay

Parce que « mourir d’amour au Chesnay ». Une blague dénichée sur les Internets que l’auteure de cet article n’assume pas, mais qui a beaucoup fait rire son chef.

  • Au « Lorada Bar » à Lyon

Situé sur le plateau de la Croix-Rousse à Lyon, le « Lorada Bar » est le seul établissement de la ville dédié à Johnny Hallyday. Une bonne petite adresse pour aller boire des coups en sa mémoire.

  • Au théâtre de Verdure à Nice

En 1966, des fans de Johnny y ont interrompu un concert de son rival, Antoine. Et comme ça ne rigolait pas à l’époque, le tout s’est terminé en rififi… Donc pourquoi pas une petite virée niçoise pour se remémorer le bon vieux temps ?

Pas très loin (voire tout près)

  • A Offenburg

Là où le jeune Johnny a fait son service militaire. Pas hyper sexoche, on vous l’accorde, mais France Bleu a l’air de dire que ça vaut le coup d’œil. Et puis, il faut être curieux dans la vie.

  • Sur une bécane

Une Harley de préférence, et un cuir sur le dos. L’avantage ? L’hommage peut être réalisé partout. L’inconvénient ? On n’a pas tous une Harley sous la main. Mais on peut en louer une, toujours moins cher qu’un billet pour Saint Barth…

  • Dans nos cœurs

Ça ne coûte rien, et une petite pensée quotidienne par jour, ça ne mange pas de pain, comme on dit.