Héros d'avant la marée bleue

Olivier Mimran - ©2008 20 minutes

— 

Peyo, leur créateur, les préférait aux Schtroumpfs. Johan et Pirlouit voient enfin leurs aventures rééditées. La nouvelle a de quoi réjouir les fans, qui désespéraient de pouvoir relire un jour cette série moyenâgeuse éclipsée par le succès d'étranges petits hommes bleus : les Schroumpfs, dont on célèbre cette année, faut-il le rappeler, les 50 ans. Apparus pour la première fois en 1952 dans le journal Spirou, le page Johan et son compère Pirlouit étaient promis à une carrière flamboyante... jusqu'à leur neuvième album, dans lequel se présentèrent, en guest stars, les fameux Schtroumpfs.

Si bien qu'après treize épisodes, le Belge Peyo (de son vrai nom Pierre Culliford) abandonna les aventures de Johan et Pirlouit pour ne plus se consacrer qu'aux lutins : un « spin-off » avant l'heure des séries TV. En publiant Page du Roy (Dupuis), volume inaugural d'une intégrale qui en comptera quatre, Dupuis rend donc justice à ce classique de la BD franco-belge. Au sommaire, deux récits dans lesquels Johan officiait seul (Le Châtiment de Basenhau et Le Maître de Roucybeuf), suivi du Lutin du bois aux roches, où apparaît l'espiègle Pirlouit, qui ne le quittera plus. Si cette trilogie a été créée il y a plus de cinquante ans, elle n'a pas pris une ride : mêlant humour et fantastique, Peyo y révèle déjà l'étendue de son talent. On en prend toute la mesure à la lecture de sa biographie, agrémentée d'images inédites, en avant-propos.