Antoine Grumbach va rénover le centre historique de Shanghai

ARCHITECTURE Ce n'est pas le premier architecte français a être appelé par la Chine...

AA avec agence

— 

Le projet de reconstruction d'un quartier de Shanghai, vu par l'architecte français Antoine Grumbach
Le projet de reconstruction d'un quartier de Shanghai, vu par l'architecte français Antoine Grumbach — DR

Un architecte français en Chine. Antoine Grumbach, qui a déjà réhabilité le quartier des Amandiers à Paris et mené des opérations de rénovations urbaines, comme à Vénissieux, près de Lyon, ou Marseille, va reconstruire une partie du centre historique de Shanghai.

Au programme: 60.000 m2 à rénover, qui se trouvent entre le nouveau quartier de l'Exposition universelle de 2010 et les anciennes concessions étrangères, dans une partie de Shanghai datant du XIè siècle.
Cette reconstruction, qui doit allier architecture traditionnelle et moderne, devrait démarrer en août, a indiqué à l'AFP Jia Jiong, collaborateur de l'architecte qui a déjà conseillé Shanghai et d'autres villes chinoises depuis 1988.

Tout en modernisant la métropole et en détruisant de nombreux quartiers, la municipalité tente de préserver un peu son centre historique, dont l'ancienne concession française, avec ses villas et ses rues étroites bordées de platanes, est un des symboles.

Un air d'architecture française en Chine

Les architectes français ont décidément le vent en poupe en Chine. Jean-Marie Charpentier, travaille à la réhabilitation d'un îlot de plus de 50.000 m2 dans la concession française de Shanghai. Quant au grand théâtre national de Chine, inauguré à Pékin en décembre 2007, il a aussi été construit par le Français Paul Andreu.