VIDEO. Bretagne: Il veut venger Assurancetourix en faisant renaître la lyre

MUSIQUE Archéo-luthier, Julian Cuvilliez redonne vie à cet instrument ancestral avec un album qui sortira le 15 décembre…

Jérôme Gicquel

— 

Le son de la lyre est proche de celui de la harpe.
Le son de la lyre est proche de celui de la harpe. — Ambre de l'Alpe
  • Très populaire dans l’Antiquité, la lyre a progressivement disparu au fil des siècles.
  • Un archéo-luthier breton redonne vie à cet instrument ancestral.
  • Julian Cuvilliez enseigne cet instrument dans les écoles et sort un premier album.

Dans le village d’Astérix et Obélix, le barde Assurancetourix est surtout connu pour être le souffre-douleur des habitants. Lors du traditionnel banquet qui clôture chaque album de nos vaillants Gaulois, il finit à chaque fois bâillonné et attaché à un arbre, privé de sa lyre.

Dans le Centre-Bretagne, un homme s’est donné pour mission de venger le célèbre barde. Archéo-luthier de profession, Julian Cuvilliez, 33 ans, a en effet entrepris depuis quelques années de faire renaître la lyre. « Je n’en veux pas à Uderzo et Goscinny. Au contraire, ils ont permis de faire connaître cet instrument au grand public », indique-t-il. Car la lyre, contrairement à sa cousine la harpe, n’a pas connu une histoire toute rose. Instrument ancestral et particulièrement apprécié par les Grecs, les Romains et les Gaulois, la lyre a commencé à disparaître à partir du Moyen Age, avant de tomber progressivement dans l’oubli.

Il apprend la lyre gauloise dans les écoles bretonnes

En Bretagne, la découverte à la fin des années 1980 d’une statue de buste à la lyre datant d’environ 100 avant Jésus-Christ à Paule dans les Côtes-d’Armor va pourtant relancer l’intérêt pour cet instrument. « C’est la plus ancienne pièce avec une trace de lyre », souligne Julian Cuvilliez.

A partir de cette représentation, Julian Cuvilliez entreprend alors de fabriquer sa propre lyre. Un instrument auquel il a également redonné vie à travers la Lyre Academy. « Depuis trois ans, nous apprenons à jouer de la lyre gauloise dans les écoles bretonnes », ajoute-t-il fièrement. Le 15 décembre, Julian Cuvilliez sortira également son premier album Aremorica : des hommes, des rois et des dieux avec son groupe Ar Bard afin de faire découvrir le son magique de la lyre au plus grand nombre.