VIDEO. Charles Manson meurt quelques jours après que «American Horror Story» en a fait un fantôme... Coïncidence?

SERIE TELE Le tueur psychopathe est mort dimanche... quelque jours après la fin de la diffusion aux Etats-Unis de la saison 7 de «American Horror Story» dans laquelle Charles Manson était un personnage secondaire...

Fabien Randanne

— 

Charles Manson (image non datée) et Evan Peters dans le rôle de Charles Manson en 2017, dans «American Horror Story - Cult».
Charles Manson (image non datée) et Evan Peters dans le rôle de Charles Manson en 2017, dans «American Horror Story - Cult». — Capture d'écran Twitter AHS France
  • Charles Manson est mort dimanche à l’âge de 83 ans.
  • La saison 7 de « American Horror Story », dont la diffusion sur la chaîne américaine FX a pris fin la semaine dernière a explicitement fait référence à ce criminel et aux crimes perpétrés en son nom par sa « Famille », tel que l’assassinat de Sharon Tate en 1969.
  • Dans les ultimes épisodes, Evan Peters incarnait Charles Manson qui affirmait ne pas être « un fantôme ».
  • Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes soulignent ce lundi la coïncidence entre la mort de Charles Manson et la conclusion de « American Horror Story - Cult ».

C’est une nuit qui a profondément traumatisé l’Amérique. Le9 août 1969, trois disciples de Charles Manson pénètrent chez Roman Polanski, au 10050 Cielo Drive, à Los Angeles. Le réalisateur se trouve en Europe pour préparer son prochain film. Sur les lieux, se trouvent sa compagne, l’actrice Sharon Tate, enceinte de huit mois, et trois de leurs amis : Jay Sebring, Wojciech Frykowski et Abigail Folger. Tous seront sauvagement tués par le trio de la « Manson Family » - Tex Watson, Patricia Krenwinkel et Susan Atkins. La mémoire collective retiendra cependant ce drame comme « l’assassinat de Sharon Tate ». La star a été poignardée seize fois, son sang sera utilisé par ses bourreaux pour écrire « pig » sur la porte d’entrée.

« Charles (Manson) s’en charge »

Ce fait divers particulièrement sordide a été porté à l’écran il y a une dizaine de jours, dans le dixième et avant-dernier épisode de American Horror Story : Cult, intitulé : Charles (Manson) in charge (« Charles (Manson) s’en charge »). C’est assurément l’une des séquences, pour ne pas dire LA séquence, les plus glaçantes que la série d’anthologie a donné à voir en sept saisons. « Une partie de nous se disait : "On veut être respectueux. On est conscient qu’il s’agit d’un proche de quelqu’un" », expliquait la comédienne Leslie Grossman au site Refinery29. « Je pense qu’ils ont fait du bon boulot en restant proche de la réalité et du déroulement des faits », avance celle qui incarne l’une des meurtrières.

La série se permet, au début de la scène, un effet « grindhouse », en faisant apparaître les noms des personnages en lettres de sang comme dans une série B horrifique des années 1970.

Mais la suite montre la violence frontalement et avec froideur. Un traitement rare dans American Horror Story qui injecte le plus souvent de l’humour et du second degré dans ses passages les plus sanglants. Une scène « perturbante », comme l’ont qualifiée de nombreux spectateurs, certains exprimant leur malaise de voir de tels faits adaptés à la télévision dans une optique « divertissante ».

« Cette scène était difficle à regarder, et pourtant je suis un fan de Lars von Trier »

« Fichtre, cette scène de meurtre était p***** de dure à regarder, bordel… Je voudrais l’effacer de ma mémoire »

« Je trouve dégueulasse d''utiliser l’assassinat de Sharon Tate et les autres meurtres de la Famille Manson pour faire du divertissement »

« Êtes-vous le fantôme de Charles Manson ? »

Mais l’histoire entre American Horror Story et Charles Manson ne s’arrête pas là. La septième saison, qui se déroule principalement de nos jours, montre comment, dans l’Amérique de Donald Trump, un jeune homme, Kai, utilise la peur pour parvenir au pouvoir. Il se retrouve ainsi à la tête de ce que l’on peut appeler une secte (le sous-titre de cette saison, Cult, fait aussi référence au « culte » de la personnalité).

L’intrigue fait ainsi référence à des « meneurs » et gourous, tels que Valerie Solanas, David Koresh ou, donc, Charles Manson, en racontant leur histoire le temps d’une scène ou d’un épisode entier.

Evan Peters qui incarne Kai, joue également le serial killer psychopathe dans les ultimes épisodes. Le dernier a été diffusé la semaine dernière outre-Atlantique. Ce lundi, après l’annonce de la mort de Charles Manson, les internautes ont été nombreux à y voir, plus ou moins sérieusement, une coïncidence troublante.

« La mort de Charles Manson est un coup de pub pour American Horror Story »

Certains ont ressorti ce dialogue entre Kai et Charles Manson, qui résonne différemment aujourd’hui :
« - Êtes-vous le fantôme de Charles Manson ?
- Je ne suis pas un fantôme, mec, je suis toujours en vie. A la prison d’Etat de Corcoran, en Californie. Tu devrais me rendre visite un de ces quatre. »