Aveyron: Un spectacle censuré dans des établissements privés car il servirait le «lobby LGBT»

AVEYRON Dans un communiqué, la compagnie toulousaine L’An 01 s’indigne de devoir annuler les représentations de leur pièce « X, Y et moi ? » prévues ces jours-ci dans des collèges et lycées catholiques…

Fabien Randanne

— 

Détail de l'affiche du spectacle «X,Y et moi?».
Détail de l'affiche du spectacle «X,Y et moi?». — Compagnie L'An 01
  • « X, Y et moi ? » est une pièce de théâtre sur l’égalité hommes-femmes créée par la compagnie toulousaine L’An 01 en 2016.
  • La troupe, qui a déjà joué une cinquantaine de fois son spectacle a publié un communiqué mercredi pour dénoncer un courrier « l’interdisant de se produire dans plusieurs lycées privés de l’Aveyron ».
  • Des sites de la fachosphère ont lié ce spectacle au « lobby LGBT ».
  • La compagnie a précisé à «20 Minutes» que, pour l'heure, sept représentations ont été annulées.

X, Y et moi ? Est un spectacle sur l’égalité homme – femmes. « Sous le prétexte d'une fausse conférence autour de la couleur rose et de son histoire au fil des siècles, nous souhaitons, avec humour et provocation, proposer une redistribution des rôles et des codes masculins et féminins », explique sur son site la Cie L’An 01, la troupe toulousaine qui a créé cette pièce il y a un an.

Depuis, les comédiens sillonnent leur région pour la jouer et échanger avec le public, lors d’une heure de débat autour de la question « A quand une réelle égalité femmes / hommes ? » Ils ont déjà une cinquantaine de représentations au compteur. « On est très demandé dans les établissements scolaires, ceux où l’on s’est déjà produits nous reprennent », explique à 20 Minutes Marie Attard, membre de la Cie L’An 01. Sauf que, ces jours-ci, ils semblent devoir se résigner à ne pas lever le rideau dans des collèges et lycées privés aveyronnais, contrairement à ce qui était prévu.

« La polémique grandissante »

Dans un communiqué, la compagnie théâtrale explique avoir reçu mercredi « un courrier l’interdisant de se produire dans plusieurs lycées privés de l’Aveyron où devait se jouer une dizaine de représentations dès [ce jeudi] et jusqu’au 1er décembre, décision prise en concertation avec le diocésain de l’Enseignement Catholique».

Dans une lettre que 20 Minutes a pu se procurer, une chef d’établissement des environs de Rodez motive l’annulation de X, Y et moi ? dans son collège « par la polémique grandissante concernant cette pièce ». Elle précise que « la décision est prise en concertation » avec le directeur diocésain de l’enseignement catholique et « en accord avec le Père Evêque ».

20 Minutes n’est pas parvenu à joindre directement la principale de ce collège mais s’est fait confirmer que la représentation prévue ce jeudi n’est effectivement plus à l’ordre du jour.

« Le lobby LGBT fait son entrée dans l'enseignement catholique »

Selon la Cie L’An 01, la « polémique grandissante » à laquelle il est fait allusion est une publication du site Riposte Catholique au sujet de la pièce. Son titre : « Le lobby LGBT fait son entrée dans l’enseignement catholique de l’Aveyron ».

Le site, dont le slogan est « la réinformation catholique au quotidien » - un vocabulaire connoté, utilisé par la fachosphère – reproduit le synopsis du spectacle et montre un visuel composé d’une partie de l’affiche de X, Y et moi ? Et du logo de Pride Toulouse, une association LGBTQ [lesbienne, gay, bi, trans, queer], qui organise un festival lors duquel la Cie L’An 01 a joué sa pièce.

Une publication de «Riposte Catholique»
Une publication de «Riposte Catholique» - Capture d'écran

Le but de la publication de Riposte Catholique, qui n’expose aucun argument : faire « croire que le festival serait l’auteur de ce spectacle », selon la troupe théâtrale. Et donc sous-entendre que le contenu du show relèverait d’une prétendue propagande. Contre Info et Le Salon beige, autres sites de la fachosphère, se font également l’écho de la pièce, le dernier en parlant d’ «intervention pro-gender [sic] dans les collèges ».

Une publication du «Salon beige».
Une publication du «Salon beige». - Capture d'écran

 

Les recours possible à l'étude

« Aucune de ces personnes [impliquées dans la décision d’annuler les représentations] n’a vu le spectacle malgré nos invitations », déplore la compagnie. Avant la diffusion de cette publication liant X, Y et moi ? au « lobby LGBT », le spectacle n’avait jamais fait de vagues, insiste la troupe, qui l’a créé avec le soutien plusieurs acteurs institutionnels tels que Département de Haute-Garonne et la Mairie de Toulouse.

La Cie L'An 01, qui a affirmé à 20 Minutes que sept représentations ont été annulées, étudie les recours possibles avec l’appui de la MJC de Rodez qui organise le festival Nov’Ado, dans le cadre duquel étaient prévues les dates remises en cause dans les établissements privés.