Artnet se lance dans la vente aux enchères

AA

— 

Une "Marilyn" d'Andy Warhol mise aux enchères
Une "Marilyn" d'Andy Warhol mise aux enchères — DR
Ici, une «Marilyn» d’Andy Warhol (sérigraphie signée) estimée entre 14.000 et 16.000 dollars et mise en vente à 10.000 dollars ; là, une photographie de Cindy Sherman (autoportrait) estimée entre 6.000 et 7.000 dollars et mise en vente à 3.600 dollars. Ces œuvres sont achetables d’un clic sur Artnet, un site qui vient de mettre en place un service d’enchères depuis fin février.

Le principe est le même que sur le célèbre site de vente aux enchères eBay, rappelle le site Poptronics: n’importe quel internaute peut, après s’être inscrit — et à condition d’avoir un compte bancaire bien pourvu — faire monter les prix sur un objet, et ce, jusqu’à la date de fin de l’enchère. Artnet, spécialisé sur la cote des artistes et sur le marché de l’art américain, s’assure en outre que les œuvres vendues sont bel et bien authentiques.

Les maisons Sotheby’s et Christie’s y voient-elles un concurrent de taille? «Nous ne sommes pas sur le même créneau, répond Sophie Dufresne, directrice de la communication de Sotheby's, jointe par 20minutes.fr. Car Sotheby’s table sur du très haut de gamme. Le prix moyen des œuvres d’art que nous vendons en France est de 34.000 euros.»

Acheter en ligne sans avoir besoin de se déplacer a un avantage pratique qu’il n’est pas besoin de démontrer. Pourtant, Sophie Dufresne insiste: «acheter une œuvre d’art, c’est aussi une rencontre avec cette pièce. Même si, sur un site, les photos sont excellentes, elles ne permettent pas de se rendre compte de la matière, ni de la taille de l’œuvre. Il faut la voir pour que naisse l’émotion.»