Indochine ne veut jamais faire la une des «Inrocks»

MUSIQUE Le groupe en veut au magazine d'avoir «torpillé le rock français par son snobisme»...

V. J.

— 

Les membres du groupe Indochine.
Les membres du groupe Indochine. — Hidiro

En pleine promo pour leur nouvel album 13, Indochine était au micro de RFM ce week-end, et l’animatrice Marie-Pierre Schembri en a profité pour avoir le sentiment du groupe sur la Une que Les Inrocks ont récemment consacré à Bertrand Cantat. Nicola Sirkis a alors affirmé qu’Indochine n’avait jamais fait la une du magazine, et qu’il espérait ne jamais la faire. Mais attention, rien à voir avec l’affaire Bertrand Cantat.

>> Indochine: «On a toujours peur que, tout à coup, les gens n'aient plus envie de nous écouter»

« Ce journal a torpillé le rock français »

« Je trouve que ce journal a torpillé le rock français en général par son snobisme, a expliquéNicola Sirkis. L’affaire, c’est un autre dossier. Nous avons fait passer Noir Désir en première partie en 1986 au Zénith de Paris, et tout de suite j’avais remarqué que dans ce groupe-là, il y avait un truc qui n’allait pas, parce qu’il n’y avait pas une sorte de convivialité. »

« Après, ce qui s’est passé, c’est une histoire extrêmement privée et très douloureuse, continue le chanteur. Et une question de décence. Un boulanger qui a tué sa femme et qui continue à faire du pain ne se fait pas applaudir par ses clients. »