VIDEO. Plagiat chez les comiques: Pourquoi existe-t-il un code d'honneur aux Etats-Unis et pas en France?

COPYCOMIC La chaîne YouTube CopyComic Video a révélé de nombreux plagiats dans le milieu de l’humour français…

L.B.

— 

Tomer Sisley, Jamel Debbouze, Gad Elmaleh (montage)
Tomer Sisley, Jamel Debbouze, Gad Elmaleh (montage) — Sipa
  • Tomer Sisley reprend les vannes d’une vingtaine d’humoristes américains, Gad Elmaleh a copié Jerry Seinfeld, Jamel Debbouze s’approprie le sketch de Dave Chappelle.
  • Aux Etats-Unis, les humoristes respectent un code d’éthique.
  • Le plagiat en France était un secret de polichinelle.

Dans le milieu de l’humour, les comiques français semblent sans foi ni loi (ou presque). Aux Etats-Unis au contraire, les comiques respectent un code d’honneur. « Un voleur de vannes voit sa carrière brisée, il y a une éthique, alors qu’en France, ça passe tout seul », nous expliquait Ben, l’auteur de la chaîne YouTube CopyComic Videos qui a révélé de nombreux plagiats d’humoristes français en octobre dernier.

>> A lire aussi : Tomer Sisley pris en flagrant délit de plagiat?

Tomer Sisley a repris les vannes d’une vingtaine d’humoristes américains, Gad Elmaleh a copié Jerry Seinfeld en 2005, Jamel Debbouze s’est approprié le sketch de Dave Chappelle sur le cambriolage en 2004, Arthur a plagié Robin Williams… Les vidéos laissent peu de place au conditionnel.

« Ceux qui piquent des vannes se font sortir du circuit »

Depuis ces révélations, les langues se délient. On parle de secret de polichinelle dans la profession, ce serait même une réputation. « Cet été, il y avait les éditions des meilleurs humoristes francophones. On a rencontré les Québecois, et les Québecois nous ont dit : "On ne veut pas jouer en France, parce qu’il y a du vol de blagues" […] On est connu dans le monde entier pour voler les blagues des gens ! », a confié fin octobre l’humoriste Yassine Belattar à L’œil du 20 Heures de Franceinfo.

Même son de cloche du côté d’Alex Vizorek, humoriste de France Inter et remplaçant de Stéphane Guillon dans Salut les terriens sur  C8, qui s’est exprimé dans La Libre. « Je ne suis pas un fou de stand up américain mais les mecs qui [plagient] sont des pestiférés là-bas. Ceux qui piquent des vannes se font sortir du circuit par les autres, on ne les invite plus. »

>> A lire aussi : Qui est Alex Vizorek, l'humoriste un peu aristo qui rejoint «Salut les Terriens!»?

Alors pourquoi la France ferme-t-elle les yeux devant des cas de vol ? « Le plagiat a toujours été unanimement condamné par la profession en France. Le respect des droits d’auteur est fondamental, mais certains sont passés entre les mailles du filet. C’était plus : "pas vu pas pris". Mais encore une fois cela n’a concerné qu’une ultra minorité », tempère Grégoire Furrer, fondateur du Montreux Comedy Festival, contacté par 20 Minutes.

Le plagiat n’est pas une spécialité française

« La plupart des artistes français sont de grands créateurs, mais il y a quelques opportunistes, pas forcément des artistes mais des auteurs ou metteurs en scène qui ont eu l’idée de s’inspirer très largement des stand-uppers américains au début de l’arrivée de ce genre en France », poursuit le directeur d’un des rendez-vous incontournables dans le monde de l’humour.

Et, selon lui, la France n’est pas un cas isolé, le plagiat s’est répandu dans la plupart des pays. Les vidéos de CopyComic ont « permis une prise de conscience », conclut Grégoire Furrer. Ça devrait servir de leçon. Espérons…