VIDEO. Nantes: Un drone tente de mettre le feu au drapeau anti-Trump

FAITS DIVERS La scène s'est déroulée dans la nuit de mardi à mercredi...

J.U.

— 

Le drapeau est installé en haut de la tour LU
Le drapeau est installé en haut de la tour LU — J. Urbach et Shia Laboeuf / montage 20 Minutes

La scène improbable a été diffusée en direct sur Internet, grâce à une caméra qui filme l’installation 24 h sur 24. Dans la nuit de mardi à mercredi, un drone a tenté de mettre le feu au drapeau anti-Trump hissé au sommet du Lieu unique. La vidéo, repérée par France Bleu Loire Océan, montre l’engin volant (d’où pend un objet enflammé) s’approcher de l’œuvre, visible depuis dix jours à Nantes. Une attaque qui s’est soldée par un échec. Le LU, qui rappelle que le drapeau est ignifugé, a déposé plainte, annonce le centre culturel, ce mercredi soir.

Cette installation artistique, montée par l’acteur Shia Labeouf et des artistes Luke Turner et Nastja Sade Rönkkö contre le président américain Donald Trump, a été accueillie dans différents lieux aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. A chaque fois, elle a été l’objet d’actes de vandalisme par des militants extrémistes. D’ailleurs, des tentatives d’effraction ont été recensées au Lieu unique, qui reçoit des messages hostiles.

>> A lire aussi : En haut de la tour LU, le drapeau anti-Trump crée déjà des remous

« Une œuvre dont la survie est menacée »

Car ce bout de tissu (où est inscrite la phrase : He will not divide us) serait en fait « une des œuvres d’art politiques les plus remarquées ces dernières années », assure le Lieu unique, qui se félicite d’offrir « un refuge à cette œuvre d’art dont la survie est menacée ». Lancée le jour de l’investiture de Trump, l’initiative visait au départ à inviter les passants, à New York, à prononcer les mots « he will not divide us » devant une caméra, allumée en continu, pendant quatre ans. Le dispositif avait été arrêté pour raisons de sécurité.