VIDEO. Enervé et triste, le chanteur Slimane dénonce un contrôle au faciès dans le Thalys

COUP DE GUEULE Seul passager de la rame de son train à avoir été contrôlé dans le train, le chanteur Slimane a publié une vidéo sur Facebook pour exprimer sa colère...

C.B.

— 

Le chanteur Slimane, le 12 octobre 2017 à Paris.
Le chanteur Slimane, le 12 octobre 2017 à Paris. — LAURENT BENHAMOU/SIPA

« Je ne fais jamais ça mais là je vais le faire parce que je suis un peu énervé et triste… » Contrôlé par des policiers dans le train, le chanteur Slimane a remarqué qu’il était le seul de sa rame à devoir présenter ses papiers. Un choix justifié, selon lui, par son « faciès et un nom à connotation musulmane ». Et le gagnant de The Voice 5 n’a pas voulu laisser passer ça…

 

Dans sa vidéo, le chanteur raconte sa mésaventure en détail : « Je rentrais de Belgique, là où j’ai enregistré l’émission The Voice, et j’étais dans le Thalys et il s’avère qu’il y a un contrôle du wagon et tout le monde se fait contrôler. On nous demande nos pièces d’identité ». Après avoir donné ses papiers, Slimane, qui était avec son manager, s’est rendu compte que le policier repartait avec.

« Je suis la seule personne à qui il a pris la pièce d’identité »

« Je lui demande pourquoi il garde la mienne, il me répond c’est pour une vérification, poursuit le chanteur dans sa vidéo. Instantanément, je me dis qu’il le fait à plusieurs personnes, un peu choisies au hasard. C’est cool, j’attends qu’il me ramène ma pièce d’identité. Et là je me rends compte que je suis la seule personne à qui il a pris la pièce d’identité. ». Après un rapide regard sur l’ensemble du wagon, Slimane s’aperçoit qu’il est entouré d'« hommes d’une trentaine d’années, d’apparence caucasienne » et qu’il est la seule personne avec « un faciès et un nom à connotation musulmane ».

Pris par un sentiment d’injustice, Slimane, après avoir récupéré ses papiers, a cherché à savoir pourquoi il avait été le seul à être contrôlé de cette manière, ne voulant « pas laisser passer quelque chose comme ça ». « Je vais très gentiment leur demander, avec beaucoup de politesse, pourquoi je suis le seul, et il y en un [policier] qui me répond qu’il y a des problèmes de fausses cartes d’identité en ce moment. » Alors que le policier lui assure que le contrôle n’a rien à voir avec son nom, un collègue le rejoint et hausse le ton en entendant le chanteur se demander si c’est du racisme.

« Ça m’est déjà arrivé beaucoup de fois »

« Vous n’avez pas le droit de me traiter de raciste », a lâché le policier en question, avant d’ajouter : « Tu devrais te taire parce que sinon je vais te contrôler. » Une réponse qui n’a évidemment pas plu à Slimane, qui fait remarquer le passage au tutoiement soudain. Au lieu de s’énerver dans son coin, le chanteur a décidé de faire une vidéo pour dénoncer ce « genre de contrôles abusifs ». « Moi, ça m’est déjà arrivé beaucoup de fois », précise-t-il, avant de nuancer : « Je sais très bien que c’est un métier très difficile et que la plupart des policiers sont des gens formidables. »