Umberto Lenzi, le pape de la série B adoré par Quentin Tarantino, est mort

CINEMA Le réalisateur italien, auteur de « Cannibal Ferox » et « Si douces, si perverses », est décédé ce jeudi, à l’âge de 86 ans…

Fabien Randanne

— 

Détails de deux affiches de films d'Umberto Lenzi.
Détails de deux affiches de films d'Umberto Lenzi. — DR
  • Umberto Lenzi, réalisateur et cinéaste italien, est mort ce jeudi à 86 ans.
  • Il a réalisé de nombreux films de séries B, dans des genres et sous-genres aussi différents que le péplum ou le giallo.
  • « Cannibal Ferox » est l’un de ses films les plus connus.

Il a œuvré dans l’horreur et dans le thriller et était l’un des réalisateurs préférés de Quentin Tarantino. Le scénariste et cinéaste italien Umberto Lenzi est mort à l’âge de 86 ans. Son nom est méconnu du grand public, mais il est fortement lié à l’âge d’or du cinéma de genre transalpin.

Reparcourir sa filmographie, c’est se replonger dans cette période des années 1960 et 1970 où les Italiens excellaient dans les séries B.

Espionnage, horreur...

Umberto Lenzi a ainsi signé des péplums (Maciste contre Zorro, Hercule contre les mercenaires…), des films d’espionnage (Super 7 appelle le Sphinx, Des fleurs pour un espion…) et des longs-métrages horrifiques aux titres évocateurs, sortis au début des années 1980, tels que La secte des cannibales, L’avion de l’apocalypse, ou Cannibal Ferox, peut-être son film le plus connu.

Mais c’est au genre policier qu’Umberto Lenzi a le plus contribué. Il a ainsi signé plusieurs poliziotteschi, un sous-genre typiquement italien où la dimension sociopolitique se mêle à des scènes d’action particulièrement violentes, dont La guerre des gangs, La rançon de la peur, Un flic hors-la-loi, Brigade spéciale ou Napoli violenta. Il s’est aussi essayé au giallo, cette déclinaison très codifiée du thriller où les crimes sont fétichisés. Parmi les titres les plus fameux, citons Le tueur à l’orchidée, Spasmo ou Si douces, si perverses dans lequel Umberto Lenzi dirige Jean-Louis Trintignant.

La maison du cauchemar, suite officieuse des Evil Dead, est le dernier de ses films à avoir eu droit à une sortie dans les salles françaises. C’était en 1988. Il a tourné son ultime long-métrage en 1996 et se consacrait essentiellement depuis à l’écriture de romans policiers.