20 ans de «Joséphine, ange gardien»: On vous a demandé d'expliquer ce succès (on n'a pas été déçu)

SERIE Ce lundi, TF1 diffuse le 85e épisode de « Joséphine, ange gardien » qui, par la même occasion, fête ses vingt ans à l’antenne…

Fabien Randanne

— 

Mimie Mathy dans l'épisode de «Joséphine, ange gardien» intitulé «La femme aux gardénias».
Mimie Mathy dans l'épisode de «Joséphine, ange gardien» intitulé «La femme aux gardénias». — MANUELLE TOUSSAINT / DEMD PRODUCTIONS / TF1

TF1 diffuse ce lundi à 21 heures un inédit de Joséphine, ange gardien : « La femme aux gardénias »… Soit le 85e épisode de la série qui fête ce soir ses vingt ans d’existence ! Comment expliquer une telle longévité ? Sur sa page Facebook, 20 Minutes a demandé aux internautes de dire ce qu’ils en pensent. « Ça, c’est du vrai journalisme d’investigation », a répondu Fabrice C. - alors, non, Fabrice, détrompez-vous ce n’est pas ça le journalisme d’investigation. Mehdi M., lui, a écrit : « Merci à 20 Minutes de traiter de vrais sujets de société, on a tellement besoin de savoir ! » Eh bien de rien, Mehdi, d’ailleurs, mettons fin à votre impatience et voici pourquoi Joséphine, ange gardien, ça marche autant !

  • Parce que Mimie Mathy

« Quand je regarde Mimi, j’ai l’impression que c’est réel ! Elle interprète tellement bien son personnage ! » Colette B., sur Facebook.

En 1994 et 1995, dans le rôle-titre de Une nounou pas comme les autres, puis Une nana pas comme les autres, Mimie Mathy a offert des cartons d’audience à France 2. Un succès qui témoigne aussi de l’affection que le public lui porte. En 1997, c’est tout de même TF1 qui propose un rôle récurrent à cette comédienne si populaire.

  • Parce que l’ange-gardien

« J’ai essayé avec son truc de faire le ménage, la cuisine, le repassage.. rien. Panne de voiture, j’ai tenté de me télétransporter, rien, et tout comme ça. Alors si c’est vraiment un ange qu’elle m’explique comment elle fait » - Chantal F.-B., sur Facebook

Ce n’est pas parce qu’on est au pays de Descartes qu’on est cartésiens. Les trips ésotériques marchent bien, en témoignent le nombre de livres écrits sur les anges gardiens supposés nous veiller. Une figure rassurante et poétique qui change des traditionnels extra-terrestres aux super-pouvoirs. N’est-ce pas, Hilguegueu ?

  • Parce que c’est une superhéroïne française

« J’ai jamais regardé c’est tellement neuneu en même temps c’est tellement français donc rien d’anormal »- Angélique R. sur Facebook

Joséphine, c’est un peu notre Wonder Woman made in France, notre Captain America tricolore, bref, notre superhéroïne maison. Le monde entier nous l’envie. Enfin, ses aventures sont diffusées au Canada, en Italie, en Catalogne, en Belgique et en Suisse et statistiquement, ça doit bien faire des jaloux. D’autant plus que l’éventail de ses pouvoirs brasse large : elle peut se téléporter, parler aux animaux, remonter le temps, écouter des discussions à distance, effacer la mémoire d’un individu ou communiquer par télépathie. Et même empêcher une voiture de démarrer !

  • Parce que c’est réconfortant

« Il faut mieux voir l’ange gardien que de rester devant la télé à écouter le discours de M. Macron. Lui, représente les riches et cela ne me détend absolument pas, il me donne envie de crier. » Claudine M. sur Facebook
Contrairement à un film de Michael Haneke, à une blague de Jean-Marie Bigard ou à un déjeuner dominical en famille, Joséphine, ange gardien finit bien. Toujours. Les gentils triomphent et les méchants ont pris une bonne leçon. Bref, c’est du feel good en prime time. Du bien-être à l’heure de grande écoute, en français.

  • Parce que ça se regarde en famille

« Si je regarde pas, ma femme me fait la gueule ! »- Charles M. sur Facebook

Chaque épisode est suivi en moyenne par quelque 6 millions de téléspectateurs. Parmi eux, des hommes, des femmes, des enfants, des animaux de compagnie (ceux-ci ne sont cependant pas comptabilisés par Médiamétrie), des jeunes, des vieux, des jeunes qui se trouvent vieux, des vieux qui se croient jeune. Dit autrement, Joséphine ange gardien est la définition même du programme familial. Celui que l’on peut regarder en étant assuré de ne pas tomber sur une scène de levrette au retour de la page de pub.

  • Parce que les scénarios

« Mon épisode préféré est celui de Marie-Antoinette avec Liane Foly » - Amandine F.

Si pour vous l’évocation des mots-clés Marie Antoinette et Liane Foly ne titille pas votre curiosité, on se demande ce qu’il vous faut. La série est quand même propice aux postulats les plus WTF. Comme la série de livres pour enfants des Martine, mais en un peu plus déviant : Joséphine et la momie, Joséphine au Moyen-Age, Joséphine au zoo. Ou mieux encore : Joséphine fait de la résistance qui plonge l’ange gardien en pleine Seconde guerre mondiale. On sait ce qu’aurait fait l’héroïne sous l’Occupation…

  • Parce que Jean Rochefort a trouvé qu’il avait été trop méchant

« Série pourrie, avec des scénarios improbables et une actrice très agaçante » - Nbl F. sur Facebook

En 2013, Jean Rochefort déclarait : « Je m’en suis tapé un [épisode] en entier. C’est pas possible, [Joséphine ange gardien] assassine nos contemporains. » Une déclaration qui vaudrait aujourd’hui une déclaration de guerre sur Twitter (mais les réseaux sociaux n’étaient pas aussi puissants à l’époque). Mimie Mathy a répliqué en disant être « très déçue ». Et l’acteur a fini par nuancer dans Le Grand journal (l’émission était très regardée à l’époque) : « Je ne déplore pas le talent de Mimie Mathy, à laquelle je présente, mon Dieu, mes excuses. Mais je voudrais aussi que le théâtre subventionné aille dans les petites villes. »

  • Parce que c’est un plaisir coupable (hein, les bobos parisiens !)

« Je ne suis pas prêt à faire mon coming out. Il y a des choses insurmontables dans la vie, je viens d’en découvrir une. » Alexis T-A.

Joséphine ange gardien est une série populaire, diffusée sur TF1, et pleine de bons sentiments. Certains et certaines préféreront dire qu’ils ont passé leur lundi soir à enchaîner les épisodes de Mindhunter parce que cela ne serait pas socialement accepté de dire la vérité (hein, les bobos parisiens !). C’est ce que l’on appelle un plaisir coupable. Or, il n’y a pas de mal à se faire du bien : qui assume de manger du quinoa (hein, les bobos parisiens !) peut assumer de claquer des doigts avec Mimie Mathy (hein, les bobos parisiens !).

  • Parce qu’on paye la redevance

« Vu la hausse de la taxe télévision, on va peut-être regarder pour ne pas payer pour rien… » Chantal O-P., sur Facebook
Alors non Chantal, la redevance télévisuelle concerne les chaînes du service public - donc France 2, 3, 4, 5 et le numéro complémentaire, le Ô – et non TF1, chaîne privée. Ce n’est donc pas une raison valable, contrairement à celles mentionnées plus haut.