Météo: Arrêtez de dire que c’est l’été indien, c'est faux

CHALEUR Même Joe Dassin savait que cette expression ne s’applique qu’à l’Amérique du Nord…

Benjamin Chapon

— 

Ce couple anglais profite du beau temps d'octobre à West Bay sans parler d'Indian Summer
Ce couple anglais profite du beau temps d'octobre à West Bay sans parler d'Indian Summer — Tom Corban/Shutterstock/SIPA

On vous voit ressortir les tenues estivales en ce week-end de chaleur sur l’ensemble de la France. C’est vrai qu’il fait beau, et chaud. Et quand on n’est pas né de la dernière pluie, on sait bien qu’il faut savoir en profiter avant un automne-hiver morne, gris et froid.

Mais tout à votre joie, n’allez pas commettre l’irréparable en disant « Oh, il est bien sympa ce petit été indien. » A moins que vous ne soyez un des lecteurs québécois de 20 Minutes (coucou), vous n’avez pas le droit d’employer cette expression.

Il n’y a pas d’Indiens en Europe

Et oui, comme le chantait d’ailleurs Joe Dassin dans la chanson du même nom, l’été indien est « une saison qui n’existe que dans le nord de l’Amérique / Là-bas on l’appelle l’été indien. » L’été indien désigne un redoux automnal qui touche l’Amérique du Nord, essentiellement le centre des Etats-Unis et une partie du Canada. Le terme américain, vieux de deux siècles, est « Indian Summer », que les Canadiens francophones ont traduit en « été des Indiens ».

On ne sait pas trop d’où vient ce nom mais ce qui est certain, c’est qu’il désigne un phénomène météorologique propre à l’Amérique du Nord. Il y a bien des redoux en automne dans d’autres zones du globe, mais ils n’ont rien à voir à l’été indien américain, et ne doivent donc pas lui piquer son nom. Même s’il est joli.

Eté de la Saint-Glinglin

D’ailleurs, demandez un peu à vos grands-parents s’ils parlaient d’été indien dans l’ancien temps… Hé ben non ! Avant que l’américanisation des esprits ne pollue nos belles expressions, on parlait de « l’été de la Saint-Denis » (pour les redoux autour du 9 octobre) ou « l’été de la Saint-Martin » (pour ceux plus tardifs autour du 11 novembre).

En Allemagne, où Joe Dassin n’a pas fait carrière et n’a donc pas pu être mal compris, on parle encore d’été des vieilles femmes, « Altweibersommer ». Les autres pays d’Europe ont également leurs noms locaux : « l’estate di San Martino » en Italie, « l’été de la Saint-Luc » en Angleterre, « veranillo de San Miguel » en Espagne…

>> A lire aussi : Catherine Laborde arrête la météo sur TF1