VIDEO. Côte d'Azur: A Mougins, la dernière demeure de Picasso vendue aux enchères

PATRIMOINE Le domaine Notre-Dame-de-Vie, 1.700 m2 habitables avec vue sur la baie de Cannes, est mis à prix 20 millions d’euros ce jeudi.

Fabien Binacchi

— 

La dernière demeure de Picasso offre aussi une piscine et un tennis
La dernière demeure de Picasso offre aussi une piscine et un tennis — Christie’s International - SCP Maurel-Van Rolleghem
  • La dernière demeure de Pablo Picasso, un mas de 1.700 m2 habitables à Mougins, sur la Côte d’Azur, va être vendue aux enchères ce jeudi.
  • Mise à prix 20.196.000 euros, après une première vente avortée en début d’année, le domaine offre des dépendances, une piscine et un tennis.

Il y a passé les dernières années de sa vie, jusqu’à sa mort, en 1973. Le mas Notre-Dame-de-Vie, acheté par Pablo Picasso à Mougins (Alpes-Maritimes), en 1961, va être vendu aux enchères ce jeudi, après une transaction avortée en début d’année.

Le domaine est mis à prix 20.196.000 euros. Ancienne propriété de la famille Guinness, la très vaste bâtisse et ses dépendances (plus de 1.700 m2 au total) avaient abrité la dernière épouse du peintre, Jacqueline Roque-Picasso, jusqu’à son suicide en 1986.

Revenue à l’héritière de la femme du maître espagnol, la demeure avec vue imprenable sur la baie de Cannes avait ensuite été vendue une première fois, en 2007, à un riche Néerlandais… qui doit désormais faire face à d’importantes difficultés financières.

Le dernier propriétaire a mené d’importants travaux

Cet actuel propriétaire « a mené de gros travaux d’agrandissement et d’amélioration dans la villa. Pablo Picasso ne devait pas être du genre à vivre dans le grand luxe. Il a aussi fait installer un ascenseur et tout un système de domotique », a précisé à 20 Minutes, Me Maxime Van Rolleghem, le conseil du créancier du Néerlandais.

D'importants travaux d'agrandissements et d'amélioration ont été menés par le dernier propriétaire
D'importants travaux d'agrandissements et d'amélioration ont été menés par le dernier propriétaire - Christie’s International - SCP Maurel-Van Rolleghem

Une première vente, promise à un financier Sri-lankais, avait finalement capoté en février. Il « n’avait pas réuni les 20 millions d’euros après avoir, pourtant, mené une vaste campagne médiatique pour annoncer son acquisition », s’agace l’avocat.

Une bonne affaire dans toute l’offre de la Côte d’Azur

Ce jeudi, le fameux Rayo Withanage devrait être encore sur les rangs, mais « la vente est ouverte, et tout le monde peut surenchérir », répète Me Maxime Van Rolleghem. D’autres candidats, chinois et américains notamment, seraient intéressés.

Le peintre espagnol avait fait l'acquisition du mas de Mougins en 1961
Le peintre espagnol avait fait l'acquisition du mas de Mougins en 1961 - Christie’s International - SCP Maurel-Van Rolleghem

Pour éviter toute nouvelle déconvenue, cette vente sera strictement encadrée. Les potentiels acquéreurs devront se présenter, représentés par un avocat, et en possession d’un chèque certifié par une banque française d’au moins 10 % du prix final.

>> A lire aussi : L'ancien électricien de Picasso devant la justice pour le «recel» de 271 oeuvres, provenant du mas Notre-Dame-de-Vie

Dans tous les cas, le futur propriétaire devrait faire une affaire. Ce genre de biens peut se monnayer bien plus cher sur la Côte d’Azur que les 20 millions d’euros de la mise à prix.