Nantes: Une bande dessinée pour (re)découvrir l'histoire de la ville

BD Nantes, de Saint-Félix à Gilles de Rais, vient de sortir en librairies...

Julie Urbach

— 

Nantes, de Saint-Felix à Gilles de Rais
Nantes, de Saint-Felix à Gilles de Rais — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Cinq Nantais viennent de sortir une BD dédiée au passé de la ville de Nantes, de l'Antiquité au XVe siècle.
  • Ce «docu-BD» de 80 pages mêle dessins, bulles, et pages documentaires.

Exit Spirou ou Michel Vaillant, place à Saint-Donatien, Alain Barbetorte et la cité des Namnètes. Depuis quelques jours, le passé de la ville de Nantes se dévoile pour la première fois en bande dessinée. Dans le premier tome, sorti vendredi, plus de 1.400 ans d’histoire sont retracés dans 80 pages bourrées de couleurs et d’infos, « avec le moins de fiction possible ».

Si on retrouve des planches de quatre jeunes dessinateurs nantais, ce « docu-BD » (éditions Petit à Petit) les mêle habilement avec des textes explicatifs et des photos actuelles de vestiges à retrouver en vrai, en ville ou dans les musées. Dix périodes marquantes de l’histoire, de l’empire romain au XVe siècle en passant par la conquête des Vikings, ont été choisies.

>> A lire aussi : A Nantes, une maison dédiée aux auteurs et fans de BD

« Des moments qui racontent comment la ville a pris ou a perdu de l’influence mais qui résonnent toujours aujourd’hui, indique Karine Parquet, 31 ans, la scénariste. Par exemple, Saint-Félix est le nom d’un quartier mais peu de Nantais connaissent le parcours de cet évêque qui a réellement vécu au VIe siècle. »

La bande dessinée Nantes, de Saint-Felix à Gilles de Rais
La bande dessinée Nantes, de Saint-Felix à Gilles de Rais - J. Urbach/ 20 Minutes

De la documentation et un peu d’imagination

Car l’objectif est vraiment de « rendre l’histoire de la ville accessible à tous de manière ludique », insiste la journaliste nantaise, qui s’est lancée dans ce projet il y a un an et demi. « Il a fallu se plonger dans les nombreuses archives de la ville, dans les documents stockés à la médiathèque Jacques-Demy, raconte-t-elle. J’ai aussi rencontré les archéologues de la direction du patrimoine notamment pour affiner la représentation de certains lieux, afin de coller le plus possible à la réalité de l’époque. »

>> A lire aussi : Au Chronographe, les étonnantes découvertes des archéologues nantais enfin exposées

Lorsque les connaissances historiques manquaient, les auteurs ont par contre laissé place à leur imagination. Si Argiotalus, le premier Nantais connu, a bel et bien existé pendant l’Antiquité, il a fallu lui créer une famille et une histoire. Tout comme les pouvoirs magiques de cette amulette de paon en cuivre (qui figure bien dans les collections du musée Dobrée), qui va traverser les siècles et constituer le fil rouge d’une lecture très (voire parfois trop !) instructive.

Après chaque chapitre illustré vient une double page documentaire
Après chaque chapitre illustré vient une double page documentaire - J. Urbach/ 20 Minutes

Nantes, de Saint-Félix à Gilles de Rais, de Karine Parquet (scénario) et Cédric Benoist, Emilien François, Kevin Bazot, Sara Nativel (dessins), édition Petit à Petit, 15,90 euros.

Série en trois tomes

Après cette première bande-dessinée, tirée à 8.000 exemplaire, la maison d’édition annonce déjà la sortie du deuxième et du troisième tome, en 2018 et 2019. Sur le même principe sont déjà sorties Rouen et Le Havre, qui ont « très bien marché » .