Carla Bruni renonce à une chanson «à cause d'une journaliste»

PSCHITT L'ex-première dame n'a pas supporté que «Vanity Fair» dévoile les paroles de sa chanson...

B.C.

— 

Carla Bruni à Londres le 28 septembre 2017
Carla Bruni à Londres le 28 septembre 2017 — SSE/ZDS/WENN.COM/SIPA

Carla Bruni est fâchée. Elle a dû jeter une chanson à la poubelle à cause d’une indiscrète. La chanteuse, actuellement  en promotion d’un album de reprises, a raconté qu’une journaliste de Vanity Fair avait trahi sa confiance en publiant les paroles d’une chanson inachevée qu’elle lui avait fait écouter, et intitulée Les salopards.

Protectrice avec ses chansons

« Je lui faisais écouter tranquillos, pour lui montrer comment on construisait une chanson, mais elle n’était pas terminée, a raconté Carla Bruni sur RTL. La journaliste me l’a écrite dans le journal ! Et donc maintenant elle m’est gâchée. » Pour la chanteuse, divulguer une chanson inachevée la gâche irrémédiablement. « On est pointilleux sur ces petites choses-là. Même si ce n’est rien, pour moi c’est très précis, c’est très délicat. Les Salopards ne verra donc jamais le jour.

Dommage, ça partait pas mal. Consolons-nous avec les paroles puisqu’il ne nous reste plus que ça :

« J’en ai soupé des salopards/J’en ai bavé de leurs saletés, de leurs traquenards

J’m’en suis cogné des hyènes, des rats, des chiens, des salopes, des chacals

C’est répandu, les salopards/C’est régulier, c’est tout partout, ça prend l’pouvoir

Ça m’a dressée, ça m’a éduquée sur le tard… »