VIDEO. Anne Bert a été euthanasiée ce lundi, conformément à sa volonté

FIN DE VIE L'auteure, qui souffrait d'une maladie incurable, s'est éteinte dans un hôpital belge. Elle a mené jusqu'au bout son combat pour le droit à mourir dans la dignité...

F.R. avec AFP

— 

Anne Bert, le 6 septembre 2017, dans le studio de France Inter.
Anne Bert, le 6 septembre 2017, dans le studio de France Inter. — Capture d'écran Radio France

Elle a été euthanasiée ce lundi, « comme elle l’avait souhaité ». La fille d’Anne Bert a confirmé que l’écrivaine s’est éteinte peu après 9 h dans un hôpital belge.

Anne Bert, 59 ans, souffrait dela maladie de Charcot, une pathologie dégénérative incurable. Elle défendait la liberté de « choisir sa fin de vie » en France et avait à ce sujet interpellé les candidats à la présidentielle, en janvier. Pour contribuer à faire évoluer les mentalités et la loi française, elle avait écrit Le Tout Dernier Eté, publié chez Fayard, pour évoquer son « combat » pour le droit à mourir dans la dignité.

« Je ne veux pas vivre l’horreur que me promet cette maladie »

Début septembre, elle s’était notamment confiée au micro de France Inter. « Je ne veux pas vivre l’horreur que me promet cette maladie. Il me faut une assistance totale, du lever au coucher. De toute façon, ce sera l’horreur, et après, la mort », avait déclaré Anne Bert. Elle ajoutait alors : « Je n’ai pas totalement fixé la date de ma mort. J’ai suivi un processus en Belgique avec l’hôpital qui va me recevoir. La loi autorise la sédation jusqu’à la mort. Il faut partir à un moment où on est vulnérable. (…) Il n’y a pas d’émotions particulières quand je regarde mon jardin. Sûrement quelque chose en moi ne peut concevoir que c’est la dernière fois. Ce n’est pas bouleversant. J’ai imaginé comment j’allais être morte. »

La maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique (SLA) conduit à une paralysie des muscles qui « emmure progressivement » les personnes qui en sont atteintes.

Et vous, quel regard portez-vous sur le choix d'Anne Bert, expliqué dans son livre Le Tout Dernier Eté ? Que pensez-vous du fait qu’elle a dû se rendre en Belgique pour le faire ? Donnez-nous votre point de vue à contribution@20minutes.fr