Bruno Le Maire invite Florent Pagny à «rester en France»

ECONOMIE Le chanteur a annoncé qu'il s'installait au Portugal pour « raisons fiscales »...

20 Minutes avec AFP

— 

Florent Pagny en concert à Bruxelles, le  23 octobre 2014.
Florent Pagny en concert à Bruxelles, le 23 octobre 2014. — SIPA

Bruno Le Maire pousse le chant de la sirène pour tenter de retenir Florent Pagny. Le ministre de l’Economie a invité lundi l’artiste, qui a fait part de sa volonté de s’installer au Portugal pour bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse, à « rester en France ».

>> A lire aussi : De Madonna à Florent Pagny, pourquoi le Portugal est devenu le nouvel Eldorado des stars ?

« J’invite Florent Pagny à rester en France, nous avons besoin de tous les talents », a déclaré le ministre. « Nous avons un projet de loi de finances pour 2018 qui vise justement à ce que tous ceux qui créent en France, qui créent des richesses, qui créent des emplois également, puissent être incités à rester », a-t-il ajouté.

Florent Pagny, également coach de l’émission The Voice sur TF1, a évoqué ce week-end dans Le Parisien une installation au Portugal « pour des raisons fiscales ». L’interprète de « Ma liberté de penser » vit aujourd’hui entre la France, l’Argentine (d’où est originaire son épouse) et les Etats-Unis (où étudient ses enfants).

« Quand on dit "revenez", (il faut) changer des règles »

Au Portugal, « il n’y a pas d’impôt sur la succession, pas d’impôt sur la fortune et surtout pas d’impôt sur les royalties pendant dix ans, tous les artistes commencent à s’installer là-bas », affirme le chanteur de 55 ans, qui vient de sortir un nouvel album intitulé « Le présent d’abord ».

« Les Italiens viennent d’adopter les mêmes règles » concernant les royalties (…), affirme-t-il. « Quand on dit "revenez", (il faut) changer des règles pour que les gens reviennent », dit-il aussi dans une vidéo mise en ligne sur le site du Parisien, en interpellant Emmanuel Macron.

Le président de la République a lancé à plusieurs reprises des appels pour inviter les expatriés français à revenir dans l’Hexagone. En marge de l’Assemblée générale des Nations unies la semaine dernière à New York, il a notamment appelé les Français de New York à revenir en France. « Revenez ! La terre de conquête, c’est la France ».