Découvrez «Équatoria», l'album qui marque les 50 ans de Corto Maltese

BD Le héros créé en 1967 par Hugo Pratt fait son retour le 27 septembre dans un album qui s'inscrit dans la plus pure tradition «cortoesque»...

Olivier Mimran

— 

Corto Maltese revient dans Équatoria, 14e tome de ses avnetures
Corto Maltese revient dans Équatoria, 14e tome de ses avnetures — © Juan Díaz Canales, Rubén Pellejero & éditions Casterman 2017

C’est certainement la meilleure façon de fêter son demi-siècle : Corto Maltese, créé en 1967 par l’italien Hugo Pratt, fait son retour dans Équatoria, un album qui s’inscrit dans la plus pure tradition « cortoesque ». Canales et Pellejero, les « repreneurs » du mythique marin (Pratt étant décédé en 1995), y remettent en effet l’action et l’aventure au premier plan.

Les éditions Casterman et 20 Minutes vous en proposent, en avant-première et en guise d’avant-goût, les premières pages. À vous de déguster !

« J’ai peut-être un faible pour Corto Maltese. Non que je ressemble au héros d’Hugo Pratt, mais je ne m’ennuierais certainement pas dans la peau de cet aventurier laconique, solitaire, esprit libre au confluent de plusieurs cultures ». C’est par ces mots que François Mitterrand témoigna, dans les années 1980, de l’admiration qu’il portait au marin maltais.

Et même si plusieurs décennies ont passé, Corto continue de fasciner célébrités et anonymes. Son grand retour, en 2015, sous la plume et les pinceaux de Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero, en est la preuve éclatante puisqu’il s’est écoulé plus de 250.000 exemplaires de leur Sous le soleil de minuit.
 

>> À LIRE AUSSI << « Preview BD: Corto Maltese revient avec un tout nouveau visage »


 


Du classique très moderne

Leur secret ? Respecter - c’est bien la moindre des choses - l’univers mis en place par Pratt tout en en modernisant la narration. C’est très perceptible dans Équatoria, dont l’action se déroule dans le Sud Soudan (actuel) et dont les dialogues, qu’ils soient laconiques ou verbeux, font contraste avec l’aridité ou la luxuriance des décors traversés.

 

>> À LIRE AUSSI << « Corto Maltese inspire toujours les auteurs de BD »

 


On ne vous racontera pas, pour ne pas spoiler, ce que Corto va faire dans cette région alors dans l’empire Ottoman (de 1870 à 1922) mais officiellement rattachée à l’Egypte, elle-même sous tutelle britannique… mais on peut vous dire qu’il y croisera une foultitude de personnages réels ou imaginaires ayant pour nom Ferida Schnitzer, Afra, Aïda, Winston Churchill, Tippo Tip, Henry de Monfreid ou Constantin Cavafis. À vous de faire votre marché !

 

>> À LIRE AUSSI << « Comment Sfar et Blain ont failli reprendre Corto Maltese »


 


Le scénariste Juan Díaz Canales confiait à 20 Minutes, en 2015, qu’il considérait Corto Maltese comme « un héros d’une modernité surprenante, dont les aventures n’ont rien à envier aux séries modernes de télévision, comme, par exemple, The Wire ou Game of Thrones ». Force est de constater qu’album après album, et quels qu’en soient les auteurs, les aventures du marin maltais - et Équatoria n’y échappe pas - demeurent absolument captivantes auprès d’un lectorat de plus en plus vaste.

 

Corto Maltese t14, « Équatoria » de Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero - éditions Casterman - 16 euros
En vente le 27 septembre 2017