Découvrez «La Forêt millénaire», l'oeuvre ultime du mangaka Jirô Taniguchi

MANGA Décédé en février 2017, le mangaka n'aura pu achever qu'un volume sur les cinq que devait compter cette série…

Olivier Mimran

— 

Extrait de La forêt millénaire
Extrait de La forêt millénaire — © Jirô Taniguchi & éd. Rue de Sèvres 2017

Le sort n’aura hélas pas permis à Jirô Taniguchi d’assister à une première : la publication simultanée, au Japon et en France, de l’un de ses mangas. C’est donc « en orphelin » que sera mis en vente, le 27 septembre, le premier - et unique - tome de la série La Forêt millénaire, que l’auteur disparu à 69 ans présentait comme « le projet de sa vie ».
À cette occasion, les éditions Rue de Sèvres et 20 Minutes vous en proposent, en avant-première, quelques pages. Régalez-vous !
 


Les fans de son œuvre (présentée au Festival de la BD d’Angoulême en 2015) retrouveront avec bonheur, dès ces premières pages, les thèmes chers au Maître : le rapport - souvent compliqué - aux autres, le poids des secrets familiaux, la conscience d’une Nature plus grande que soi, l’hypothèse que des forces surnaturelles l’animent, etc. C’est que Jirô Taniguchi concevait précisément La Forêt millénaire comme une sorte de synthèse de ses albums les plus importants. De là à penser qu’il voyait la série comme son testament artistique…

 

>> À LIRE AUSSI << « Décès de Jirô Taniguchi, maître du manga »

 


On y découvre comment, dans les années 1950, le jeune Wataru s’installe - suite au divorce de ses parents - à la campagne, chez ses grands-parents. Pour lui qui a grandi dans l’effervescence de Tokyo, ce déracinement est d’une grande violence. Il sent pourtant très vite « battre le cœur » de la forêt qui borde son nouveau village, et trouve en son cœur des ressources dont il se croyait incapable…

 

>> À LIRE AUSSI << « 7 mangas pour découvrir Jirô Taniguchi »

 


Des influences européennes revendiquées

Pensée et réalisée au format à l’italienne (horizontal), cette ultime réalisation (qui était prévue en cinq tomes) rappelle aussi, formellement parlant, combien Jirô Taniguchi était influencé par les bandes dessinées belge et française ; une influence qu’il revendiquait d’ailleurs volontiers, au point que son surnom de « plus européen des auteurs japonais » le faisait toujours sourire.

 

>> À LIRE AUSSI << «Jirô Taniguchi : «Je suis profondément attaché à la BD Franco-belge»»

 

 

N’empêche que l’ensemble de son œuvre est désormais considéré comme un formidable témoignage sur ce qu’est le Japon moderne, souvent écartelé entre tradition et modernisme. Et cette Forêt millénaire n’y fait pas exception, bien au contraire…

 

La Forêt millénaire, de Jirô Taniguchi - éditions Rue de Sèvres - 18 euros
En vente le 27 septembre 2017