«20 Minutes» en 1984: Le clip de «La fille aux bas nylons» est signé par le prometteur Jean-Pierre Jeunet

MUSIQUE A l’occasion de la saison 2 de « Stranger Things », qui débarque sur Netflix, « 20 Minutes » fait un voyage dans le temps, direction le 27 octobre 1984, et imagine les articles que le service Culture aurait signés ce jour-là…

F.R.

— 

Julien Clerc dans le clip de «La fille aux bas nylons».
Julien Clerc dans le clip de «La fille aux bas nylons». — Capture d'écran Jean-Pierre Jeunet

Retenez bien ce nom : Jean-Pierre Jeunet. A 31 ans, ce jeune réalisateur, dont les courts-métrages Le Bunker de la dernière rafale, cosigné avec Marc Caro, et Pas de repos pour Billy Brakko ne sont pas passés inaperçus chez les cinéphiles, vient de tourner son premier clip. Et pas n’importe lequel, celui de La fille aux bas nylons de Julien Clerc, qui enchaîne les succès. Un boulot qu’il a obtenu face à une demi douzaine d’autres candidats, dont Etienne Chatilliez et Christophe Gans. Ce qui a convaincu le chanteur et Virgin Records, c’est sans doute sa volonté de créer un univers de cartoon à la Tex Avery, très original.

« Là, c’était l’occasion de faire quelque chose que je n’ai jamais fait : filmer une nana. Et en train de marcher ! Ce qui n’est pas aussi évident que cela en a l’air », a-t-il raconté à Starfix. Il explique au magazine que vingt-cinq comédiennes ont été auditionnées pour le rôle.

« Chercher une fille aux bas nylons, c’était une vraie galère »

« Il n’y en a que deux qui arrivaient [à marcher sur le rythme de la musique]. (…) Chercher une fille aux bas nylons, c’était une vraie galère, parce qu’en plus, il fallait qu’elle ait de belles jambes, naturellement, et qu’elle sache jouer. » On est prêt à parier que Jean-Pierre Jeunet aura très vite l’occasion de filmer à nouveau des femmes tant il semble promis à un fabuleux destin de réalisateur.

Flash Forward

>>> Les années 1980 resteront comme les années vidéoclips. Les scopitones de papa et maman sont ringardisés. Dans la foulée de celui de Thriller – le tube de Michael Jackson - réalisé en 1983 par John Landis, les clips sont pensés comme des courts-métrages à part entière. Pour toute une génération d’aspirants réalisateurs, c’est une excellente opportunité pour faire ses armes et imposer sa créativité. <<<